Ushuaïa, la ville la plus australe du continent américain mais aussi de la planète ! Elle fait rêver beaucoup de personnes, nous avions tellement hâte de découvrir cet endroit. Nous sommes restés 6 jours à Ushuaïa, on vous raconte à présent ce séjour 😊

On vous a dit qu’Ushuaïa était la ville au bout du monde, c’est écrit partout Fin del Mundo sur des panneaux, sur des goodies touristiques… Mais en réalité, le village le plus austral du monde se situe de l’autre côté du Canal de Beagle, au Chili, c’est Puerto Williams qui rassemble 2800 habitants. Chacun se dispute donc le titre de bout du monde ! Mais bien sur Ushuaïa est unique en son genre, coincée entre la Cordillère des Andes et l’Antarctique !

Notre arrivée à Ushuaïa

Après une longue journée de bus de plus de 10 heures depuis Punta Arenas, au Chili, on arrive enfin à Ushuaïa ! Nous sommes accueillis avec la pluie ☔ mais en Patagonie c’est plutôt normal ! On fait un tour à l’office du tourisme pour prendre toutes les informations des randonnées à faire (on a même droit à un tampon dans notre passeport, pour preuve que nous sommes bien allés à Ushuaïa 😍). Puis, nous allons au Airbnb où nous passerons 3 nuits en pleine forêt. 🌳

Découverte de la ville et Cerro del Medio

Aujourd’hui grand soleil mais les températures sont très basses : 1 degré, ressenti -5 !! ❄ On décide de commencer la journée par une visite de la ville. Le centre-ville est petit et très touristique avec de nombreux magasins outdoor, et des agences qui proposent différentes sorties. La ville est en hauteur (les montées sont plutôt difficiles surtout avec les sacs !), avec des maisons de toutes les couleurs 🎨. Elle est plutôt sympa à découvrir,  avec ces nombreuses fresques, même si ça ressemble étrangement à une station de ski portuaire ! ⚓

Nous décidons de prendre un peu plus de hauteur grâce à la randonnée Cerro del Medio. Elle fait 11 kms aller retour avec un dénivelé assez important, de 900 mètres, mais elle offre un point de vue panoramique 👀 sur Ushuaïa. On se laisse guider par les traces de peinture jaune sur les arbres. Le seul problème est que le sol est très boueux dû aux pluies des derniers jours. Il faut donc faire attention où on met les pieds ! On commence à marcher sur de la neige, on est tout fou ! 😁 Après plus d’une heure et demie en forêt à grimper, on se retrouve les pieds complètement dans la neige voire même jusqu’aux genoux ! On a une magnifique vue sur Ushuaïa 😊 La descente s’avère être un peu plus compliquée que l’aller, avec un sol très glissant entre verglas et boue. Mais on arrive sain et sauf au Airbnb accompagnés de trois chiens errants ! En Argentine, on en trouve partout dans les rues, c’est un vrai problème… mais ils ne sont pas méchants !

Laguna Esmeralda

Cette randonnée a été un véritable coup de cœur ❤ pour nous ! On vous explique pourquoi 😉.

Elle est située à 17 kms d’Ushuaïa. Pour s’y rendre il y a l’option payante avec le minibus des agences de transport privées d’Ushuaïa. L’aller-retour coûte environ 15€ par personne pour ne faire que 34 kms ! Comme cette option est trop chère pour nous, on opte pour le stop. Aussitôt en place, une voiture s’arrête et nous emmène à la sortie de la ville après les contrôles policiers. Nous ne sommes pas les seuls sur le coup, d’autres personnes attendent aussi d’être pris en stop… On attend 30 minutes et un chauffeur routier, Cristian, nous emmène jusqu’au parking où démarre la randonnée.

La randonnée fait 4,8 kms aller avec un dénivelé de 160 mètres. Le sol s’annonce très boueux, on enfile directement nos pantalons de pluie ! ☔ La difficulté est facile mais toute la première partie en forêt est très glissante. En effet, il s’agit d’une grande zone de tourbière, dès qu’il pleut c’est pire !! On suit le chemin, en passant par de la neige, des zones verglaçantes puis marécageuses. On découvre aussi le désastre écologique causé par les castors (ils ont été importés) qui détruisent les forêts en très peu de temps, modifient le cours des ruisseaux…

Ca y est on sort de la forêt, on tombe sur un paysage tout enneigé ! 😁 C’est un vrai parcours du combattant pour ne pas se retrouver les pieds trempés. Certains ont même leur chaussure de bloquer dans la tourbière !!

On remonte un cours d’eau, la montée se fait progressivement sur un sol glissant. Tout à coup, nous nous retrouvons nez à nez avec le Laguna Esmeralda. C’est sublime ! ❤

Nous déjeunons sur place malgré le froid. La vue est magnifique ! On essaie de monter un peu plus pour avoir une meilleure vue mais les pieds dans la neige, et le froid très présent nous poussent à faire demi-tour.

Nous redescendons tranquillement pour finir les pieds trempés (oups, on ne gagne pas à chaque fois 🙈). Au retour, nous passons par un chenil de chiens de traîneaux avant de se retrouver sur la route. Même pas 2 minutes de stop, qu’une voiture nous prend et nous emmène jusqu’au centre d’Ushuaïa !

Ainsi, on se réchauffe à l’office du tourisme, fait quelques photos au nouveau panneau Ushuaïa, avant de retrouver Adrien et Thomas, rencontrés à Puerto Madryn, au bar Ramos Generales. Nous passons une très bonne soirée 😊

Parc National Terre de Feu

Le Parc National Terre de Feu (Parque Nacional Tierra del Fuego) est un incontournable d’Ushuaia. Bordant le canal de Beagle, il s’étire sur 650 km².  Le parc offre un réseau de plus de 40 kms de sentiers de randonnées, plutôt facile dans l’ensemble. Il est situé à 11 kms d’Ushuaïa, pour y aller il existe des navettes, bien sur payantes. Vous commencez à deviner quelle va être la prochaine étape ? Faire du stop bien sûr !

Il est déjà presque 12h quand on se met en place pour l’autostop (après avoir fait nos sacs, quitté le Airbnb, fait quelques courses et retiré de l’argent…). Etienne n’est pas très confiant ! Mais au bout de 2 minutes (et nous ne sommes pas marseillais 😅), une femme originaire d’Italie nous emmène jusqu’à l’école de sa fille à 4 kms de notre point de départ. Puis, tout s’enchaîne : une voiture pour faire 1 km, une autre jusqu’à l’entrée du parc (où on paiera 490 pesos par personne) et enfin un couple portugais qui nous prend jusqu’au départ d’une randonnée. Le stop est si facile ici !

Sentier Costera

Au programme de la journée, le sentier côtier. Il fait 8 kms le long du littoral, en bordure du canal. Malgré les sacs sur le dos, la balade est agréable. On alterne entre forêt et plage, avec une vue magnifique sur le canal et les montagnes enneigées sur l’autre rive. Le chemin rejoint la Ruta 3 à la rivière Lapataia, où on continue encore un peu avant de se poser dans un camping.

La fin de la Ruta 3 & Hito XXIV

Après une nuit un peu fraîche en tente, nous rejoignons le mirador Lapataia, pour ensuite atteindre le bout de la route mythique qui relie l’Alaska à la Terre de Feu, soit presque 18 000 kms ! Le panneau de la fin de la RN 3 est accessible à tous les véhicules circulant dans le parc : bus touristiques, motos, camping-cars… bref on attend notre tour pour LA photo 😊.

Puis, nous remontons le sentier en passant par la Laguna Negra, avant de se poser pour déjeuner au Visitor Center Alakush, un délicieux poulet frites ! 😋

C’est reparti pour une autre randonnée, le sentier Hito XXIV. Au départ du lac Acigami, cette randonnée mène jusqu’à la frontière internationale Argentine-Chili qui se situe en pleine forêt ! Le vent souffle très fort mais nous avons pu laisser nos sacs à l’accueil, ouf on est plus léger ! En passant au bord du lac, un groupe de 6 toulousains avec leur guide font une pose photo et nous proposent de se joindre à eux, ni une ni deux, on s’exécute 😅.

On reprend le sentier pour faire 3,5 kms avant d’arriver au fameux panneau indiquant que nous ne pouvons pas continuer car nous rentrons au Chili !

De retour au Visitor Center pour récupérer nos sacs, nous essayons le stop pour nous rendre à l’entrée du parc pour y passer la nuit dans un autre camping. Un petit fourgon passe, je pense que c’est un bus payant, Etienne dit que non, le fourgon passe et 100 mètres plus loin il s’arrête. On cours dans sa direction, 3 argentins nous proposent de monter avec et de nous déposer 7 kms plus loin pour le camping, P-A-R-F-A-I-T !

Le camping est très sommaire et se situe près du chemin de fer où passe le train du bout du monde. Nous sommes seuls dans le camping et entourés de chevaux semi-sauvages !

Journée off à Ushuaïa

La nuit a été très agitée entre le vent qui a soufflé très fort la pluie. Mais à notre réveil, un grand ciel bleu ☀️. On assiste même au passage du train !

Nous tentons le stop pour rentrer sur Ushuaïa, un taxi passe et nous négocions avec lui le prix pour le trajet.

Nous passons l’après-midi et la soirée à ranger nos affaires (petite lessive…) à l’hostel Aonikenk où nous avons une superbe vue sur la ville.

Ces 6 jours à Ushuaïa sont passés si vite mais on en a pris pleins les yeux entre toutes ces randonnées qu’il est possible de faire dans le coin. Au programme pour la suite, la remontée en stop jusqu’à Puerto Natales, la porte d’entrée au parc national Torres Del Paine 😉

1 Commentaire

  1. Magnifique, tant les paysages que vos sourires
    Un vrai plaisir de vous lire , on est un peu dans vos bagages …mais on reste discret
    Bonne suite et belles rencontres.

Écrire un commentaire