Depuis Potosi, 3 heures de trajet plus tard, nous voilà un peu plus bas, à 2780 mètres d’altitude, dans la capitale constitutionnelle du pays, Sucre. Classé au patrimoine mondiale de l’Unesco depuis 1991 et surnommé ville blanche, nous avons adoré la visiter pendant presque une semaine. On vous y emmène ! 😉

Où dormir à Sucre ? 

En arrivant à 21 heures, nous avions déjà réservé sur Booking notre logement à Condor B&B pour deux nuits. Romain quant à lui avait réservé à Casa Blanca, la même chaîne où nous avions dormi à Potosi. Finalement, on changera ensuite pour Casa Blanca, plus convivial et plus chaleureux ! 😊 (petit bonus : les douches ne sont pas électriques à Casa Blanca 😅).

Que faire à Sucre ?

Du 7 au 9 juillet

Pendant 3 jours nous avons eu le temps de bien découvrir Sucre. 

La place et parc de la ville

La Plaza 25 de Mayo est la place principale de Sucre qui est toujours très animée de jour comme de nuit 😊. Le 25 mai fait référence à la date de commémoration du mouvement d’indépendance en 1809 (mais bien sûr aussi à l’anniversaire d’Etienne 😉). Autour de la place il y a les bâtiments les plus importants de la ville dont la cathédrale et la Casa de la libertad où fut signé l’indépendance du pays. On y trouve aussi des vendeurs de jus de fruits, des cireurs… souvent parfois très jeunes malheureusement. 

Le parc Simón Bolivar est le principal espace vert de la ville. Beaucoup de familles y viennent s’y balader. On peut même monter tout en haut de la Tour Eiffel gratuitement ! Bon par contre la version miniature n’est pas très stable et l’escalier est très étroit 😅. 

Les musées de la ville

La visite du musée Musef (Museo Nacional de Etnografia y Folklore) est gratuite. Le musée regroupe différentes collections sur la culture bolivienne notamment au niveau des religions pré-incas et catholiques. La vie des boliviens est retranscrite aussi par des objets miniaturisés. En plus, le patio est très joli ! 

Nous nous sommes également baladés dans le cimetière général. C’est très particulier comme visite mais celui-ci est très grand et bien fleuri avec beaucoup d’arbres, des arbustes et bancs. Il y a aussi énormément de plaques commémoratives d’incinération de personnes, c’est impressionnant !  

Vue sur les toits 

Pour monter au belvédère Recoleta ça se mérite ! Car depuis le centre ville ça grimpe un peu et nous sommes à 2800 mètres d’altitude, donc on est vite essoufflé ! Mais la vue est très sympa sur Sucre avec son passage en arches. Quand nous y sommes passés il y avait quelques stands de bijoux et artisanats. Clémence en a profité pour acheter un bracelet à une femme qui avait avec elle son métier à tisser. On est même retourné au belvédère pour le coucher de soleil !  

Etienne avait repéré sur internet l’hôtel Parador Santa Maria La Real (le plus cher de la ville 😅), où il est possible de rentrer voir les patios ainsi que le toit terrasse. Nous sommes rentrés très facilement et nous avons même fait la connaissance du propriétaire qui nous fera la visite 😊. L’hôtel possède 40 chambres au prix de 100€ la nuit en moyenne, qui pour la Bolivie est très très cher ! La vue depuis la terrasse est juste dingue ! 

Nous avons également visité la Iglesia San Felipe de Neri. Il s’agit d’un couvent, reconverti en école pour filles. Pour 15 bob par personne, nous découvrons un bâtiment magnifique tout en blanc de l’époque coloniale. La cour est très jolie avec ses arches et sa fontaine. En prenant les escaliers nous arrivons au 1er puis dernier étage, direction le toit de l’école. La vue sur Sucre est superbe, à 360 degrés ! On peut même monter dans les tours des cloches.

Où manger à Sucre ? 

En restant presque une semaine à Sucre nous avons eu l’occasion de tester plusieurs lieux et plusieurs spécialités 😋

Le Mercado Central est l’endroit parfait pour manger à bas prix mais aussi pour faire le plein de vitamines. On y a testé les sandwichs au chorizo de 7 lunares, délicieux et pas cher ! Nous avons mangé plusieurs fois à l’étage au Comida Popular pour des almuerzo (soupe + plat principal) où les mamas nous appellent dans tous les sens 😅 : sopa de mani (soupe de cacahuètes aux légumes), mondongo, milanesa de pollo… On s’est aussi régalé avec les fruits du marché (tumbo, maracuya, papaye, ananas, chirimoya, grenadille…) et les smoothies pour moins d’1€ le mixeur, car oui ici les mamas te servent un verre, puis un deuxième pour finir le mixeur ! 

Nous avons testé aussi différents restaurants comme le Florin, où on a mangé des burgers de quinoa et lama accompagnés de bières artisanales ! Le restaurant Napolitana fait de délicieuses pizzas. Pollos Rosita est le KFC local 😅, parfait pour manger du poulet frit avec des frites !  

Notre coup de cœur est le restaurant Qaway Mirar. La vue est magnifique sur Sucre depuis la terrasse. Le lieu est si paisible. Quand nous y sommes allés, nous avons mangé une soupe à l’avoine, un gratin de carottes à la milanaise avec des coquillettes et une salade de fruits. Nous avions une boisson au citron et miel. Tout est fait maison et tout ça pour moins de 4€ ! 

Pour goûter à du bon chocolat, les boutiques Para Ti sont parfaites. Le chocolat est délicieux et fait avec des produits locaux comme le quinoa ou les noix d’Amazonie de Bolivie. On s’est régalé 😋.

Randonnée vers le cratère Maragua

Mercredi 10 juillet 

Aujourd’hui nous partons en direction du cratère Maragua pour une randonnée sur deux jours ! Cet itinéraire consiste à marcher sur le chemin des Incas jusqu’au village Maragua (qui se situe en plein « cratère » mais ce n’est pas un volcan !), voir des traces de dinosaures à Niñu Mayu et passer par différents petits villages. Un beau programme !

Comment y aller ? 

Pour ce faire, nous prenons un taxi pour l’arrêt Parada Ravelo, au nord de Sucre puis un bus pour la Chapelle de Chataquilla (11 bob/pers). Le bus ne part que dans 1 heure, nous avons le temps d’admirer la vie des locaux autour de nous et de parler avec certains 😊. 

Le bus part à 9h30, nous sommes avec nos gros sacs à dos tout au fond du bus, il est archi rempli !! Nous mettons 1h30 pour parcourir seulement 26 kms entre un arrêt pour prendre de l’essence, un arrêt pour acheter de la nourriture auprès de femmes et enfants… Dans le bus nous sommes assis à côté d’une jeune fille de 17 ans qui allaite son enfant de 7 mois ! On est un peu choqué par son âge mais elle nous dit qu’en Bolivie la moyenne est de 14 ans… 

Nous arrivons à 11h10 enfin à la chapelle ! Quelle galère pour sortir du bus entre tous les locaux qui sont assis au milieu, un vrai parcours du combattant 😅. 

Vamos !

On commence alors la rando. Les paysages sont magnifiques. On descend le chemin des Incas qui fait 4,5 kms jusqu’au prochain village. Le chemin est fait de grandes dalles formant des marches d’escalier. Une grosse partie du chemin est rénovée ou en cours de rénovation. La vue est magnifique ! 😍

Et une cheville, une !

Au bout d’une heure, ce qui ne devait pas arriver, arriva… Clémence se tord la cheville après avoir marcher sur une pierre instable ! Ça gonfle très vite, on met donc un bandage et Etienne fait des béquilles avec des branches d’arbre, très rudimentaire 😅. Nous avons encore 1,5 kms à marcher jusqu’au prochain péage au niveau du village de Chaunaca. On y va doucement, Etienne porte les sacs, on fait souvent des pauses dont une pour manger nos sandwich à l’avocat et poivron (un peu d’énergie pour continuer à cloche pied !). Puis, un groupe de français passe avec leur guide. On leur explique la situation, ils nous disent tout de suite qu’ils essayeront de demander de l’aide une fois au village voire envoyer une mule 😅 ! 

Nous reprenons le chemin, toujours très lentement et Etienne porte même Clémence pour aller plus vite ! Il nous reste un peu plus de 500 mètres à faire quand deux enfants viennent nous aider. On leur donne nos sacs et on arrive plus facilement au village 😊. Nous payons le droit de passage de 10 bob par personne et nous remercions les enfants en leur donnant de l’argent et des fruits ! 

En attendant le bus pour revenir sur Sucre, nous faisons la connaissance d’Eleonoria qui est là en train de tisser un vêtement. Elle est dans une petite cabane toute la journée pour faire payer le droit de passage. Ça y est, le minibus arrive enfin ! Nous montons à bord, les routes sont plutôt étroites et le vide est juste à côté de nous ! Mais c’est bon nous arrivons en fin d’après-midi à Sucre. 

En attendant le bus pour revenir sur Sucre, nous faisons la connaissance d’Eleonoria qui est là en train de tisser un vêtement. Elle est dans une petite cabane toute la journée pour faire payer le droit de passage. Ça y est, le minibus arrive enfin ! Nous montons à bord, les routes sont plutôt étroites et le vide est juste à côté de nous ! Mais c’est bon nous arrivons en fin d’après-midi à Sucre. 

Nous déposons nos affaires à l’auberge et on appelle notre assurance Chapka pour savoir comment ça se passe : aïe ça fait mal, 19€ les 5 min d’appel !! Grâce aux recommandations des volontaires de l’auberge, nous allons à l’hôpital privé Monseñor Jesus Perez. Nous sommes reçus très rapidement, par un médecin qui nous fait payer la radio pour la cheville avant même de l’avoir fait ! On la paie donc et Clémence part la faire. Nous retournons ensuite voir le médecin avec la radio : résultat il nous dit que la cheville est bien gonflée (ah bon ? On l’avait pas remarqué…), l’inflammation fait qu’il ne voit pas grand chose sur la radio, il ne sait pas si c’est cassé ou non.. G-E-N-I-A-L ! Bon il prescrit une pommade, des anti-inflammatoires et une attèle qu’on récupère à la pharmacie. En tout, nous payons une quarantaine d’euros pour la consultation, la radio et les médicaments, ça va et nous serons remboursés par notre assurance. Maintenant place au repos ! 

Repos, repos et encore du repos ! 

Du 11 au 15 juillet

Ces 5 jours seront consacrés au repos pour la cheville de Clémence ! L’auberge Casa Blanca possédant des hamacs, l’endroit parfait pour s’y reposer 😊. Les journées seront rythmées par la rédaction d’articles, documents à fournir pour Chapka notre assurance, jeux de cartes avec les argentins de l’auberge (Lucas on aura notre revanche au Cambio 😂), manger encore et toujours au marché et se regarder la 3ème saison de Stranger Things (bah quoi il faut bien s’améliorer en anglais 😉). La cheville a bien dégonflée et est passée par toutes les couleurs mais ça va mieux ! 

Après une bonne semaine de visite et de repos à Sucre, nous avons adoré cette ville où il fait bon vivre. Nous prenons à présent la direction de Samaipata en bus de nuit pour 360 kms !

Écrire un commentaire