Après un vol de plus de 13 heures depuis Londres, nous arrivons dans la capitale et la plus grande ville d’Argentine : Buenos Aires. Dans beaucoup de guides nous avons pu voir qu’elle est considérée comme la ville la plus européenne d’Amérique du Sud, un mélange entre Paris et Barcelone. On vous raconte tout notre séjour 😊

Comment se rendre à Buenos Aires ? S’y déplacer ?

Nous sommes arrivés à l’aéroport international Ezeiza (EZE) vers 8 heures du matin. Après un passage par l’immigration, nous récupérons nos sacs à dos. On croise un français, qui venait de voyager 3 mois en Amerique du Sud, il nous offre sa carte SUBE. Chouette, nous devions l’acheter 😊.

Cette carte sert pour utiliser tous les moyens de transport dans la ville et peut-être utilisée par plusieurs personnes. Elle coûte environ 50 pesos (= 1,05€), à acheter dans un kiosque. Il faut savoir que le bus coûte plus cher que le métro (le bus > 18 pesos / le métro > 16,5 pesos). Vous pouvez être jusqu’à 40 pesos en négatif sur la carte ! On peut la recharger dans les stations de métro.

Pour nous rendre dans le centre ville, nous prenons le bus n°8, environ 1h de trajet. Sauf que la carte SUBE est en négatif et nous ne l’avons pas rechargé… Le chauffeur nous accepte quand même ! On passe par la banlieue de Buenos Aires, un premier aperçu de la pauvreté des Argentins.

Notre arrivée

Nous avons dormi 4 nuits dans le quartier de San Telmo, à l’auberge de jeunesse Carlos Gardel. On décide de se reposer un peu (nous sommes bercés par les klaxons 🚗 et bruit des véhicules, si vous avez le sommeil léger, essayez d’éviter les chambres côté rue) pour être en pleine forme pour visiter le centre-ville de Buenos Aires.

Nous passons au Mercado de San Telmo, un marché couvert où on peut trouver pleins de stands d’antiquités et de nourriture. Ca tombe bien on commençait à avoir faim 😉. On teste de délicieuses empanadas pour 45 pesos l’unité, des chaussons fourrés avec de la viande et/ou légumes.

El Centro

Puis, on remonte la rue Defensa jusqu’à la Plaza De Mayo, le cœur historique de la ville avec ces bâtiments majestueux : la Catedral Metropolitana. Le pape actuel François était l’archevêque de 1998 à 2013. Il y a même un mausolée où reposent les restes du libérateur José de San Martín gardé par des grenadiers de l’armée Argentine. Sur la place se trouve aussi le Museo del Cabildo et la Casa Rosada, le palais de l’Élysée version Argentine.

Juste à côté se trouve la rue Reconquista, le quartier des affaires de Buenos Aires avec des bâtiments toujours plus hauts !

En continuant on tombe sur l’Avenida 9 de Julio (en hommage à l’indépendance de 1816) : il s’agit de la plus grosse avenue au monde situé dans un centre-ville avec 10 voies soit 140 mètres de large !! On arrive même pas à la traverser en une seule fois 😅

Dans le quartier Recoleta, on peut voir l’arbre le plus vieux de Buenos Aires, un gommier “ficus elástica” planté en 1791. Le tronc est impressionnant !

En remontant l’Avenida de Mayo, nous tombons sur des bâtiments qui valent vraiment le coup d’oeil comme le Palacio Barolo. Beaucoup ressemblent au style Haussmannien de Paris, comme le Théâtre Colon ou l’Obélisque.

Il y a aussi le Café Tortoni, inauguré en 1858 par un immigrant français appelé Touan. Le café fût appelé Tortoni en référence au café Tortoni de Paris où on pouvait trouver l’élite de la culture parisienne du XIXe siècle. Le café accueille encore et toujours des spectacles de jazz et tango.

Retiro, Recoleta, Puerto Madero y San Telmo

Le lendemain, nous prenons directement le métro pour rejoindre le quartier de Retiro à la plaza de San Martin. La Torre Monumental est un cadeau des britanniques pour la commémoration du centenaire de la révolution de mai 1810.

Buenos Aires possède plusieurs cimetières dont le plus connu est le Recoleta Cemetery. C’est l’équivalent du Père Lachaise à Paris. Ici pas de tombes mais des tombeaux très impressionnants et majestueux avec parfois plus de 3 mètres de hauteur ! Ce cimetière est un vrai labyrinthe. C’est ici que repose Eva Perón, première dame d’Argentine de 1947 à 1952. Une actrice qui joua un rôle très important pour les droits sociaux dans le pays ainsi que le droit de vote pour les femmes. Pour trouver sa tombe, rien de plus simple, il suffit de voir là où il y a tous les touristes !

Pause déjeuner en testant les fameuses escalopes milanaises dans une supérette. Eh oui, en Argentine beaucoup de spécialités sont similaires à l’Italie (pasta, pizza…).

Non loin du cimetière se trouve une sculpture en forme de fleur, la Floralis Genérica, un cadeau à la ville d’un architecte.

Puis, on retourne sur la plaza de Mayo car tous les jeudi à 15h30, les “Madres de la Plaza de Mayo” se rassemblent en hommage aux enfants disparus pendant la dictature militaire. Elles font ça depuis 1977 ! C’est une atmosphère très particulière.

Nous passons par le quartier Puerto Madero pour se promener le long des quais dans l’ancienne zone portuaire. Maintenant c’est une des zones les plus chics de Buenos Aires !

On termine la journée par se balader dans notre quartier San Telmo. Ici, les ruelles sont petites et pavées, avec des trottoirs pas mal abîmés. On sent que le quartier a vécu mais on aime s’y perdre ! Il y a le Paseo de la historieta (passage de la BD), où on tombe nez à nez avec des personnages de BD à taille humaine dont Mafalda, la mascotte de l’Argentine. Nous prenons des empanadas dans un petit traiteur pour les manger sur la Plaza Dorrego où des musiciens chantent.

La Boca y Palermo

Nous commençons la journée par un incontournable de Buenos Aires : le célèbre quartier de la Boca. Nous partons par la visite de la rue Caminito, rue historique de la Boca où l’on trouve des maisons peintes de couleurs très vives. C’est dans les années 20, qu’un célèbre peintre a demandé aux habitants de peindre les murs de l’école. Les habitants ont tellement aimé qu’ils décidèrent de peindre leurs maisons avec des restes de peinture. C’est pour ça que les rues sont très colorées ! Attendez-vous à voir des dizaines de boutiques de souvenirs, des danseurs de tango 💃 qui vous proposent de faire une photo avec ou même des sosies de Maradona ⚽️ ! D’ailleurs en parlant de football, nous arrivons devant la Bombonera, le stade de foot mythique de l’équipe de la Boca Junior. Nous nous passons de faire la visite du stade n’étant pas des grands fan de foot 😅 contrairement aux Argentins qu’il considère comme une religion !

Les quartiers aux alentours peuvent parfois craindre, étant l’un des quartiers les plus pauvres de Buenos Aires, nous nous éternisons donc pas.

Avec le métro, nous arrivons dans les jardins de Palermo. Avec nos coups de soleil de la veille (Aïe les 28 degrés ! ☀️), nous nous posons dans le jardin botanique à l’ombre pour déguster des sandwich. Nous flânons en observant les nombreuses espèces de plantes et de fleurs même si l’automne commence à arriver. Les Porteños (habitants de Buenos Aires) viennent souvent s’y balader les week-end (un peu plus de calme parmi toute cette agitation de la ville).

L’Ecopark est l’ancien zoo de Buenos Aires qui fût transformé en 2016 en écoparc car la ville trouvait que les conditions des animaux étaient déplorables. C’est donc en cours de reconstruction où on peut voir des maras, un mélange entre lièvre et lapin ! On s’est également baladé dans le Rosedal, une roseraie très bien aménagée.

Palermo est le quartier un peu bohème, coloré avec pleins de jolis graffitis, des boutiques de créateurs, bars et terrasses (de très bonnes glaces chez Rapanui). Le quartier est très chouette avec des bâtiments beaucoup plus petits. On tombe même plusieurs fois sur des tournages de film !

Nous passons la soirée dans le bar Kafka, où l’on retrouve Chipi, un ami d’une collègue chilienne de la maman d’Etienne (d’ailleur,si vous connaissez quelqu’un qui connait quelqu’un quelque part lors de notre itinéraire, on est preneur 😉) et une amie à lui. La conversation se passe avec un mélange d’anglais/espagnol (on est pas encore bilingue ^^) sur pleins de sujets différents notamment la crise en ce moment en Argentine. Nous avons passé un très bon moment en leur compagnie 😊.

Pour rejoindre l’auberge de jeunesse, nous prenons un bus où la conduite du chauffeur s’annonce très sportive ! Après un démarrage en folie, hop, un commerçant traverse la rue en courant avec un repas pour le chauffeur 😊. Puis au feu rouge suivant, le chauffeur va chercher un coca bien frais dans une petite épicerie ! Quelques instants plus tard, le chauffeur hurle “Frances aqui !” Ok, on s’exécute et on descend. On aura bien ri 😂.

Reserva Ecológica

Journée tranquille aujourd’hui vu les températures estivales qui sont annoncées. Nous partons en direction de la Réserve Ecologique. Grâce à la rencontre d’un couple argentin/belge, nous comprenons l’histoire étonnante de cette réserve. En effet, dans les années 1970 1980, lors de la construction d’autoroutes, les décombres des démolitions ont été entassés à cet endroit. Des lagunes se sont formées et maintenant pleins d’espèces végétales s’y sont développées. On rejoint el Rio del Plata où beaucoup de porteños viennent pique-niquer.

Nous mangeons un très copieux completo dans un kiosque à la sortie du parc où nous avons un peu de mal à comprendre le serveur avec son accent argentin très prononcé 😅 (Ici, ne dites pas “Me llamo” mais “Me chhhhamo” ou on ne dit pas “Cebolla” pour oignon mais “Cebochhhha”).

Nous retournons à Retiro pour acheter nos billets de bus pour notre prochain arrêt, Puerto Madryn à 1400 kms de Buenos Aires, soit plus de 20 heures de bus ! On choisit la compagnie El Rapido avec Andesmar pour un départ le lendemain à 19 heures au prix de 32€ par personne.

Un immanquable à faire dans le quartier Recoleta est la librairie El Ateneo Grand Splendid. Cette librairie est installée dans un ancien théâtre. Le bâtiment est magnifique et l’intérieur encore plus grandiose. Elle a été élu deuxième plus belle librairie du monde par le journal britannique “The Guardian” !

La feria de San Telmo

Aujourd’hui, nous sommes dimanche et c’est jour de feria dans notre quartier. C’est une grande brocante où tous les dimanches pleins d’artisans exposent sur 8 blocs (à Buenos Aires, il faut compter en bloc pour se repérer 😉). On trouve pleins de jolies choses entre des sacs, des bijoux, des peintures… et parfois des choses plutôt originales comme des sculptures sur allumettes !

On goûte à une délicieuse pizza à la mozzarella, jambon, oignons dans le restaurant Guerrin. Ici, le fromage recouvre entièrement la pizza !

Nous retournons à l’auberge de jeunesse pour récupérer nos sacs avant de prendre le métro direction Retiro.

Après 5 jours, nous avons été agréablement surpris par Buenos Aires même si nous ne sommes pas trop ville. Chaque quartier a son histoire, on a beaucoup aimé San Telmo et Palermo ❤. Nous embarquons à présent dans un bus pour Puerto Madryn. Cest parti pour 20h de trajet 😅.

6 Commentaires

  1. super début de voyage, un peu de soleil et de couleur ..hâte de voir la suite !!

  2. Coucou les voyageurs. Heureuse et ravie de vous lire et de vous suivre , On sent que vous avez déjà le rythme. Super! Au Chili vous pourrez peut être prendre contact avec Marjolaine Pitaud de Neuvy Bouin .. elle est enseignante depuis 5 ans.. si vous avez besoin jeprendrai des infos auprès de ses parents qui sont des amis…ils y sont allés pour les fêtes de fin d année….. Bonne route pour la suiteet hâte de lire vos prochaines aventures…. Bizzz de chez nous

  3. bonjour , les photos sont magnifiques avec de superbes couleurs . profitez bien et au plaisir d’avoir d’autres nouvelles ,biz à tous les 2

  4. Génial ce premier récit !! Je pense qu’on l’attendait tous avec impatience…!! Vivement la suite !

  5. Ca a l’air sympa comme ville. Merci de nous envoyer un peu de soleil parce que nous ici 9 degré avec de la pluie c’est déprimant. Bon courage pour votre voyage en bus et hâte de voir vos nouvelles escapades.
    Profitez bien

Écrire un commentaire