Après avoir profité du bord de mer du Pérou, nous voici de retour en altitude, dans la ville de Huaraz où nous allons rester deux semaines ! Eh oui, on a vite pris goût à toutes les randonnées qu’elle propose, au coeur de la  cordillère blanche. 

Huaraz se trouve vers le nord du Pérou perché à 3100 mètres d’altitude. On ne vient pas ici pour découvrir la ville mais bien pour toutes ces randonnées qu’elle peut offrir grâce aux magnifiques sommets enneigés qui l’entourent ! Considérée comme la capitale des treks au Pérou, il y en a pour tous les goûts, des randonnées à la journée, des treks sur plusieurs jours voire un mois de marche sur la Cordillère Blanche ! 😱 La visite de la ville se fait très rapidement. En 1970, la ville a connu un tremblement de terre très important qui l’a ravagée, plus de 70 000 morts dans la vallée ! Huaraz fut reconstruite à l’américaine avec des rues larges ayant peu de charme. 

Comment venir à Huaraz ? 

Depuis Paracas, la journée va être longue jusqu’à Huaraz. Tout d’abord, nous prenons un bus de 4 heures pour Lima avec la compagnie Cruz del Sur (grâce à un code promo on ne paie que 18 soles par personne au lieu de 60 !). Bien sûr, nous arrivons à Lima sous la grisaille 😂. Il n’y a pas de terminal de bus, il faut donc faire plusieurs agences dans différentes rues pour comparer les prix des bus qui vont à Huaraz. Ça sera de nouveau avec la compagnie Cruz del Sur pour environ 9 heures de trajet en cama de nuit.  

Nos randonnées à Huaraz

Du 4 au 18 septembre 

Voici les différentes randonnées que nous avons faites : 

  • Laguna Wilcacocha (1 jour)
  • Laguna Ahuac (1 jour)
  • Laguna 513 (2 jours)
  • Laguna Parón (3 jours) 
  • Laguna Churup (1 jour) 

Bien sûr entre toutes ces randonnées, on s’est accordé des jours de repos pour être en forme pour en refaire de nouvelles 😉. On a passé ces jours de repos en compagnie de nos amis belges, Sophie et Jean-Louis (page Facebook : Sophie & JeanLou en Amérique du Sud), à boire des bières (ils ne sont pas belges pour rien 😅), jouer aux cartes (notre super jeu Cambio), trier les photos, écrire de nouveaux articles… Bref, vous l’aurez compris, on ne sait pas ennuyé à Huaraz ! 😁


Randonnée d’acclimatation : laguna Wilcacocha

Avant de se lancer dans des treks sur plusieurs jours, il est important de s’acclimater à l’altitude. Chacun réagit différemment, il faut simplement savoir s’écouter 😉. La randonnée de la laguna Wilcacocha est parfaite pour débuter. Elle ne fait que 6 kms aller retour et est relativement simple. La laguna Wilcacocha culmine tout de même à 3745 mètres d’altitude !

Comment s’y rendre ?

Pour y aller, rien de plus simple, il suffit de prendre un collectivo en direction de la laguna Wilcacocha, le E ou le 10, pour 1 sole par personne. Le trajet dure environ 15 minutes jusqu’au Puente Santa Cruz. 

Tant que ça rentre, il y a de la place 😅

À partir de là, la randonnée commence ! Pendant environ 1h30, nous ne faisons que monter jusqu’à la lagune à travers la Cordillère Noire. Nous passons par différents villages, au fil de la montée nous découvrons la Cordillère Blanche derrière nous. Ça y est nous y sommes ! Bon la lagune n’est pas très belle mais du sommet nous avons une vue à couper le souffle sur presque toute la Cordillère Blanche 😍. Nous sommes à 3745 mètres d’altitude ! La vue est superbe. Il nous faudra environ 1 heure pour redescendre jusqu’au pont pour reprendre un bus jusqu’à Huaraz. 


La laguna Ahuac 

Comment s’y rendre ?

Pour y aller, nous avons pris un collectivo depuis la calle Jirón Simón Bolívar en direction de Wilcahuain. Le trajet dure environ 30 minutes. 

La laguna Ahuac est un peu plus physique, 12 kms aller-retour avec un dénivelé positif de 1150 mètres ! Mais la randonnée est magnifique, avec une jolie vue sur la vallée et Huaraz au fond. On croise très peu de monde, nous sommes tranquilles 😊. Bon par contre, nous avons beaucoup moins aimé les immenses marches en pierre ! Et puis, l’altitude commence à se faire sentir, le souffle devient compliqué… Nous sommes à plus de 4000 mètres d’altitude ! Pour le dernier kilomètre, Etienne se retrouvera à porter les deux petits sacs à dos 😅. 

On aura mis 3h30 pour grimper jusqu’à la laguna Ahuac, qui se situe à 4555 mètres ! La lagune est magnifique, l’endroit est parfait pour faire une pause déjeuner 😊. Oups, des grêlons commencent à tomber, on enfile vite nos k-way, mais finalement ça s’arrête très vite. La descente est plus rapide mais tout de même physique, en 2h15 nous arrivons en bas avec nos gourdes vides. Heureusement un petit ruisseau passe et avec notre filtre, c’est parfait 😉. 


La laguna 513 sur 2 jours 

Cette fois-ci, pas de petits sacs à dos car nous avons décidé de camper à la laguna 513 une nuit 🏕. Nous avons donc avec nous tout le nécessaire pour dormir (tente, duvet, matelas) et de quoi se faire à manger pour deux jours. 

Comment s’y rendre ?

Pour y aller, nous avons pris un collectivo jusqu’à Carhuaz pour 4 soles le trajet (environ 40 minutes). En arrivant dans ce village très animé, nous prenons un taxi partagé avec nos chers belges pour 2,5 soles par personne jusqu’à Hualcan

Notre première journée 

Nous commençons la randonnée vers 11 heures. On passe dans le village Soledad où on observe la vie quotidienne des locaux : certains travaillent dans les champs de maïs et pommes de terre, d’autres font la lessive à la main… Nous continuons à grimper par des chemins ombragés, avec une vue sur la chaîne de montagnes dont les sommets Hualcan à 6122 mètres et Huascaran à 6768 mètres ! Puis nous arrivons au niveau d’un immense portail fermé, la route s’y arrête, nous devons trouver un moyen pour le contourner. Sophie et JeanLou nous indiquent de grimper, on les rejoint pour déjeuner ensemble tous les 4 entourés par des vaches et ânes 😁. 

Pour repartir, nous marchons dans une immense vallée ! Il faut bien faire attention à marcher tout à gauche (grâce aux conseils de Paul, le gérant de notre auberge) car certaines zones sont très humides, on pourrait s’enfoncer 😂. Dernière montée en arrivant au niveau de la rivière ! On s’accorde une pause et on filtre de l’eau pour remplir nos gourdes. Il y a des vaches partout, on ne pensait pas en voir à cette altitude. Allez, il nous reste un peu plus d’un kilomètre jusqu’au camping ! Bon les 310 mètres de dénivelé positif, on les sent bien, la partie la plus physique de la journée 💪. Finalement, nous arrivons à 16h30 au camping après 9,3 kms et 1050 mètres de dénivelé

Nous sommes au pied de la lagune Rajupaquinan avec une immense cascade au-dessus, c’est magnifique. Nous posons la tente entourée par les vaches et la rivière. Un petit feu pour nous réchauffer, et nous passons la soirée autour à faire plus ample connaissance tous les 4 😉. Le ciel est incroyable, nous sommes à 4113 mètres d’altitude !

Notre deuxième journée 

Réveil par le soleil qui se lève, la nuit a été un peu fraîche ! Rien de tel qu’un bon porridge chaud pour se réchauffer. 
Vers 7h30, nous partons en direction de la fameuse laguna 513, situé 2 kms plus loin et avec 400 mètres de dénivelé positif. On laisse toutes nos affaires dans la tente, on prend juste de quoi grignoter et boire ! Au fil de la montée, le soleil nous réchauffe (et la montée aussi 😅).

Nous mettons 1h20 pour arriver à la lagune, les paysages sont incroyables, il n’y a personne ! La lagune est située à 4460 mètres d’altitude. On reste presque une heure à contempler cette lagune d’une couleur turquoise magnifique. Plus loin, il est possible de découvrir deux autres lagunes, mais vu l’heure nous préférons redescendre jusqu’au campement. 

Après avoir rangé la tente et nos affaires, nous entamons la descente jusqu’à Hualcan vers 12h. Avec la chaleur et les mouches qui nous envahissent, on fait une pause à l’ombre pour déjeuner. Nous arrivons au village vers 16 heures, où on prend un collectivo jusqu’à Carhuaz à 2 soles puis un autre jusqu’à Huaraz à 3,5 soles par personne. Pour fêter notre retour à l’auberge, nous prenons tous les 4 l’apéro accompagnés de pizzas 😉. 


La laguna Parón sur 3 jours

Randonnée jusqu’au bout de la lagune 

Après quelques jours de repos, c’est reparti pour une autre randonnée, la laguna Parón perchée à 4200 mètres d’altitude

Comment s’y rendre ?

Depuis Huaraz, nous prenons un collectivo (7 soles par personne) jusqu’à Caraz, 70 kms plus loin. Arrivés à Caraz en fin de matinée, on se renseigne pour se rendre au village Parón. Finalement on choisit de nous rendre en voiture avec un local à la laguna Parón et non au village Parón. Il nous propose 100 soles pour 4, le trajet va durer 1h30 pour faire seulement 32 kms 😅. 

L’entrée dans le parc Huascaran est de 5 soles par personne. Les paysages sont incroyables, nous sommes au cœur d’une vallée entourée par d’immense falaises, c’est impressionnant ! Et puis, nous découvrons la fameuse lagune d’un bleu pastel extraordinaire 😍. On se pose au bord du lac pour la contempler tout en mangeant notre déjeuner. Un autre point de vue superbe, le mirador

Nous décidons ensuite de camper ce soir et demain soir au bout de la laguna Parón, soit à 4,5 kms et 160 mètres de dénivelé. Seul le côté gauche du lac est accessible à pied, le sentier est plus ou moins plat (attention à bien suivre les indications sur Maps.me car on peut se retrouver sur une petite crique qui ne mène nul part, n’est-ce pas Sophie 😂). En presque 2 heures, nous arrivons donc de l’autre côté, où un espace camping est prévu. Il y a même un endroit protégé du vent avec des pierres pour pouvoir faire un feu et manger tranquillement, vraiment parfait 😍. Après avoir monté la tente, fait un feu, on se pose au bord de celui-ci pour manger et prendre l’apéro (eh bien oui vu que nous sommes montés en voiture à la lagune, on avait pensé à tout 😉). Le ciel est magnifique, c’est bientôt la pleine lune qui éclaire superbement les montagnes dont le Artesonraju (si vous savez, la montagne qui se retrouve sur le logo de Paramount !). 

Randonnée à la laguna Artesonraju 

Au réveil ce matin, la tente est gelée ! Mais ça va, nous étions bien couverts, on a pas eu froid cette nuit. Il reste encore quelques braises de la veille, parfait pour refaire un feu pour le petit-déjeuner. En compagnie de notre vache Marguerite qui nous suivra pour faire la vaisselle, aller aux toilettes… on se prépare pour aller à la laguna Artesonraju située à 2,3 kms et avec 500 mètres de dénivelé.

Il fait bien froid, la montée nous réchauffe doucement. Nous avons au fil de la randonnée une vue magnifique sur les lagunes Parón et Artesoncocha. On voit même une autre petite lagune. Nous sommes entourés de sommets enneigés culminant à plus de 6000 mètres, impressionnant ! Cela fait 2 heures que nous marchons, on arrive au dernier passage le plus délicat, très pentue. Il commence même à un peu neiger ! Clémence préfère rester là et Etienne, Sophie et JeanLou continuent jusqu’à la lagune Artesonraju. 

Cette partie est beaucoup plus technique, avec des gros blocs de pierre, le chemin n’est pas pas du tout balisé. Il faut également s’aider des mains car c’est très pentu ! Mais la montée en vaut vraiment la peine : en arrivant tout en haut, le spectacle est au rendez-vous. On arrive au plus près d’un glacier qui se jette dans une lagune où des icebergs flottent 😍. Et puis, la vue sur les autres lacs plus bas est juste magique ! 

Nous pique-niquons tous les 4 avant de redescendre au campement. Sophie et JeanLou décident eux de découvrir de plus près la lagune Artesoncocha. Nous passons notre dernière soirée autour du feu encore une fois, tellement agréable 😊. 

Retour au village de Parón 

La petite astuce du jour, pour ne pas avoir froid cette nuit, on avait posé une pierre près du feu qui nous a servi de bouillotte en la plaçant dans un tissu, au top ! 😁

Après avoir rangé les affaires sous un grand ciel bleu entourés par nos amis les vaches 🐄, nous repartons en sens inverse de l’autre côté de la lagune. On est toujours impressionné par la couleur de l’eau de ce lac ❤. Après 2 heures de marche, nous faisons une pause snack avant d’entamer la descente jusqu’au village de Parón. On alterne entre route et chemin nous permettant de couper à travers les lacets. Nous nous posons dans une vallée au bord d’une rivière pour faire notre pause déjeuner. C’est vraiment agréable avec le soleil ! 

Puis, nous arrivons au village de Parón où il est possible de prendre un taxi jusqu’à Caraz. Mais le chauffeur ne veut pas négocier avec nous, on décide donc de continuer encore un peu, on trouvera bien un bus ou un taxi qui veut bien de nous à un prix raisonnable… Finalement 4 kms plus loin, un local nous propose de nous emmener avec sa voiture pour 5 soles par personne. Parfait ! De Caraz, nous reprenons un collectivo pour Huaraz, les deux heures de trajet passent très vite, on s’endort tous 😂. Pour fêter encore cette superbe randonnée, ce soir c’est apéro dînatoire tous les 4 à l’auberge, cocktail et cambio 😁. 


La laguna Churup

Dernière randonnée pour nous ! 😥

Pour nous rendre à la laguna Churup, nous prenons un taxi avec Sophie et JeanLou jusqu’au parking de la lagune, nous payons 40 soles à 4. Le trajet dure environ 45 minutes pour parcourir 20 kms. Au fil de la route, les paysages changent, on se retrouve au cœur d’une vallée. Puis nous arrivons au départ de la randonnée, à Pitec, c’est parti ! 

Normalement c’est à ce niveau qu’il faut s’acquitter d’un droit d’entrée dans le parc Huascaran de 30 soles par personne, mais nous il n’y a personne, peut-être plus tard… (ou pas). La randonnée jusqu’à la laguna Churup fait 3 kms et 650 mètres de dénivelé positif. Le chemin est bien balisé mais ça monte déjà très bien ! Les paysages sont superbes et nous avons une vue magnifique sur Huaraz 😍. 

Puis nous arrivons à une partie encore plus pentue où il faut escalader une paroi rocheuse de 40 mètres de haut à l’aide de câbles métalliques 😅. Etienne est ravi de faire de l’escalade ! Et enfin le spectacle opère après deux heures de montée quand nous arrivons à la laguna située à 4450 mètres d’altitude ! La lagune est incroyable, d’un bleu laiteux entourée par les montagnes ❤. 

Nous profitons de ce spectacle en mangeant nos sandwich au soleil ☀️, il y a quelques personnes mais ça va ! La lagune peut-être observer sous plusieurs angles, on crapahute autour du lac. Il y a une autre lagune située plus haut, la laguna Churupita, mais nous ne sommes pas trop motivés pour y aller, encore 150 mètres de dénivelé positif avec un chemin très raide et pas très bien balisé. Ça donne envie 😅. On préfère rester au pied de Churup, c’est si calme, si apaisant ! 

Pour redescendre, nous mettons 1h30 avant de prendre un collectivo jusqu’à Huaraz pour 10 soles par personne. Le trajet retour nous endort quasiment tous 😂. 

Il y a également d’autres randonnées comme la laguna 69 très célèbre ou encore le glacier Pastoruri. Et puis le trek élu meilleur du monde, le Huayhuash ou encore l’Alpamayo que nos amis belges ont fait 😉. 

Où dormir à Huaraz ? 

Nous avons logé à l’auberge Caroline Lodging qu’on recommande vivement ! Le gérant Paul, un belge (encore un 😅), est super sympa et pleins de bons conseils pour les randonnées à faire selon votre niveau ! Le petit-déjeuner change tous les jours entre smoothie, omelette, crêpes ou gaufres, on se régale 😍. Pour 50 soles la chambre avec salle de bain privée, tout était parfait ! Et la vue depuis le toit terrasse sur les sommets enneigés est incroyable. 

Où manger à Huaraz ? 

Nous avons beaucoup cuisiné dans la cuisine de notre auberge car les fruits et légumes du marché n’étaient vraiment pas chers et délicieux ! On s’est donc régalé de nos salades d’avocats, carottes, tomates… et nos salades de fruits 😋. 

Les petits restaurants du marché nous ont pas donné trop envie (surtout avec les odeurs de viande, ou les têtes de vache qui passent pas très loin…). Par contre, les restaurants dans les rues sont vraiment très bons pour un menu du jour à 5 soles 😉

Le Cafe Andino est parfait pour découvrir des bières artisanales ! 🍻

Nous avons très bien mangé aussi au restaurant La Pizza del Abuelo, l’endroit est très cosy et leurs pâtes aux différentes sauces sont délicieuses 😁 La sangria est pas mal non plus ! 

Un petit tour au coiffeur !

Le bon plan à Huaraz que nous avons trouvé grâce à nos amis belges, c’est le salon de coiffure Body Palace où la coupe de cheveux est à 10 soles soit 2,70€ ! On s’est donc fait plaisir d’y aller tous les deux après presque 6 mois de voyage 😉. 

Au revoir les montagnes, bonjour le bord de mer

Après deux semaines passées en altitude entourés de magnifiques sommets enneigés, il est temps pour nous de continuer la route en direction de Trujillo, une ville en bord de mer. C’est parti pour 330 kms avec 7 heures de trajet


Quelle surprise cette Cordillère Blanche ! On a été impressionné par la beauté qu’elle peut offrir. Nos deux semaines sont passées si vite et encore il reste tellement de belles choses à voir, une prochaine fois peut-être 😉. On remercie nos amis belges d’avoir partagé avec nous ces magnifiques randonnées ! 

4 Commentaires

  1. Magnifique les copains !! J’ai adoré vous lire et revivre ces moments précieux <3 Vous nous manquez ! Au fait … Je n'avais pas compris que vous aviez un blog comme ca … Je pensais seulement Instagram et Facebook, ahahha mami ici qui comprend pas grand chose ;).

    Merciiiiii

    • Twofrenchtrip Répondre

      Merci Sophie ! Même avec un peu de retard, on a aussi adoré nous replonger dans les photos 😉

Écrire un commentaire