Après une découverte de la Bolivie par la petite ville de Tupiza, nous avons entamé un roadtrip dans le sud Lipez et salar d’Uyuni pour 4 jours, voici la suite 😉. 

2ème jour : de Quetena Chico à Villa Mar

Mercredi 3 juillet

Ce matin le réveil pique un peu à 6h30. Il a fait vraiment très froid cette nuit ❄. Après un bon petit-déjeuner nous repartons à bord du 4×4. Nous nous arrêtons pour faire des photos avec un élevage de lamas qui sont dans un enclos. Il vaut mieux ne pas s’approcher trop près, ils peuvent nous cracher dessus 😅. 

Des lagunes et des lagunes !

Aujourd’hui nous verrons différentes lagunes : 

La laguna Hedionda, qui signifie fétide ! Ça ne sent pas très bon à cause des micro-organismes qu’elle héberge.

La laguna Kollpa produit du sodium, bromine et potassium à petite échelle, notamment le borax. Au loin on aperçoit la chaîne de montagne séparant la Bolivie du Chili !

La laguna Verde et la laguna Blanca, où derrière se trouve le volcan Licancabur. On a même la chance de voir de très près un renard qui s’est posé juste à côté du 4×4 😊. 

La laguna Colorada (qu’on découvrira en fin de journée), située à 4278 mètres d’altitude. Sa couleur rouge est liée aux sédiments et algues de la même couleur. Alejandro nous laisse environ 1 heure pour nous balader autour de ce lac d’une superficie de 60 km2 et d’une profondeur moyenne de 35 à 40 cm. Le plus étonnant sur cette lagune, ce sont les centaines voire milliers de flamants roses ! C’est incroyable 😊

Une baignade au chaud

Entre-temps, nous en avons profité pour nous baigner dans un bon bain chaud dans les thermes de Polques. L’entrée coûte 6 bob par personne. Il y a peu de monde en milieu de matinée, on se dépêche à se déshabiller car à l’extérieur il ne fait pas très chaud. Vite on rentre dans le bain à 36 degrés, quel bonheur ! On se réchauffe enfin alors qu’à l’extérieur il fait -2 degrés ! C’est vraiment compliqué d’en sortir… 

Le désert de Dali

Puis, nous reprenons la route et nous passons par le désert de Dali. Le peintre Salvador Dali aurait été inspiré par ces paysages pour réaliser une de ces peintures ! Les petits monticules de pierres sont dûs à une éruption. Magnifique !

Les geisers de Sol de Mañana

Situés à 4850 mètres d’altitude, ces geysers ou plutôt fumerolles sont alimentés par une forte activité volcanique due aux frottements de la plaque américaine avec la plaque pacifique sud sur un secteur de 1km2. On assiste à des cratères de boues bouillantes, de fumerolles aux vapeurs très puissantes. Ca souffle fort et l’odeur du soufre sent fort aussi 🤢. 

Soirée et nuit à Villa Mar

Nous passerons la nuit à 4060 mètres dans le petit village Villa Mar. On est seul dans l’auberge, nous nous installons avant de prendre le thé avec des petits gâteaux ! On commence à avoir notre rituel 😊. Surprise, Alejandro nous emmène ensuite un cocktail aux couleurs de la France 🇫🇷. Nous mangeons une soupe puis un plat typique de Bolivie, le pique macho à base de frites, tomates, poivrons, oignons, œufs, saucisses et viande de bœuf. C’est délicieux ! 😋 Nous passons la soirée à jouer aux cartes avant d’aller se coucher. Comme il y a personne dans l’auberge, hop on prend des couvertures d’autres lits pour avoir bien chaud 😅 et ça fonctionne ! 

3ème jour : de Villa Mar à Villa Candelaria

Jeudi 4 juillet

Il a fait très froid cette nuit, entre -10 et -12 degrés mais au réveil nous sommes attendus avec des pancakes maisons pour le petit-déjeuner, quel bonheur 😍. On charge le véhicule et c’est reparti !

Différentes formations rocheuses

Nous commençons la journée par nous arrêter à la Vallée de Roches où nous découvrons différentes formations géologiques : la coupe du monde de football, le dromadaire… il faut faire place à son imagination 😅. Nous allons ensuite à Italia Perdida, une autre zone de formations rocheuses. Alejandro vient même avec nous pour crapahuter partout !

Crevaison !

En continuant en direction la laguna Negra, Alejandro s’arrête au bord de la piste… on vient de crever ! Mais en moins de 10 minutes il change la roue, un vrai pro ! 😉

La laguna Negra

Puis, nous arrivons sur le parking de la laguna Negra et nous entamons une petite marche de 10 à 15 minutes entre différentes falaises. Le lieu est si calme, si paisible ! Nous nous posons afin de contempler ces paysages sous un grand ciel bleu, le soleil nous réchauffe ☀️. Le lac est gelé, on s’amuse à faire des ricochets dessus. Alejandro tente à un moment de briser la glace avec son pied, oups son pied s’enfonce complètement dans le lac. Il est trempé jusqu’au genou ! On aura bien ri 😂. 

Canyon Anaconda et pause déjeuner

Ce canyon porte très bien son nom, les paysages sont incroyables ! Nous nous arrêtons au village Alota pour manger un délicieux pastel de papas, un genre d’hachis parmentier. 

Dégustation au village Julaca 

Le village est traversé par une ligne de chemin de fer où des trains transportent des minéraux de la Bolivie au Chili. Alejandro en profite pour réparer le pneu pendant que nous achetons différentes bières 🍻 pour les goûter : cactus, miel, quinoa et feuille de coca ! On passe un bon moment à les déguster 😊. 

Une auberge en sel 

Nous reprenons la route jusqu’au village Villa Candeleria où nous dormirons dans un hôtel de sel ! Nous prenons le goûter avec du thé et des petits gâteaux. Il y a beaucoup de monde qui arrive dans l’hôtel, ça fait longtemps qu’on a pas vu autant de touristes !

Coucher de soleil sur le Salar

À 17h10, nous partons pour le coucher de soleil sur le Salar. Eh oui, ça y est dernière étape de ce roadtrip, le salar d’Uyuni

En réalité il s’appelle le salar Tunupa perché à 3750 mètres et d’une superficie de 10 500 km2, le désert de sel le plus vaste du monde. Il est due à l’évaporation des eaux du lac Minchin qui s’est retiré il y a 14 000 ans. Sa couche de sel peut atteindre 120 mètres d’épaisseur ! Le lithium fait aussi la principale richesse du salar. En effet, le salar abriterait le plus grand gisement de lithium au monde, avec 40% des réserves mondiales. Pour le moment, il y a une seule usine pilote d’exploitation du lithium afin de développer une méthode pour l’extraction. 

Nous contemplons ce coucher de soleil dans le froid 🥶 ! On se décide donc à faire des photos pour se réchauffer un peu 😉. 

Dernière soirée dans le salar 

En rentrant à l’hôtel, nous prenons chacun une douche, depuis 3 jours ca faisait longtemps 😅 et avec de l’eau bien chaude ! Le repas est servi : on a droit à un apéritif à base de Sprite puis une bouteille de vin rouge de Tarija. Au menu une soupe, des lasagnes au poulet et des pêches au sirop en dessert. On reste à jouer aux cartes avant de sortir voir les étoiles. Le ciel est magnifique et on voit bien la voie lactée !

Jour 4 : de Villa Candelaria à Uyuni 

Vendredi 5 juillet

Lever de soleil sur l’île aux cactus 

Ca y est c’est notre dernier jour dans cette aventure en 4×4. Et pour cela réveil à 5 heures du matin ! Il fait encore bien nuit, le ciel est bien étoilé. Nous partons en direction du salar pour rejoindre l’île Incahuasi, l’île aux cactus. Parfois Alejandro s’amuse à éteindre les phares de la voiture, il fait nuit noire ! Nous faisons un arrêt en plein milieu du salar pour observer les étoiles il fait -8 degrés dehors, ça caille 🥶 mais le ciel est si beau ! ❤

Nous arrivons sur l’île recouverte de cactus, l’entrée coûte 30 bob par personne. Il est 6h30, nous partons à pied au sommet de l’île, on distingue le contour de chaque cactus au fil de notre avancée. 

Arrivés en haut, nous ne sommes pas seuls. D’autres touristes sont là aussi pour attendre dans le froid le lever de soleil. Les couleurs du ciel changent au fil des minutes, le lever de soleil est incroyable ! Dès que les premiers rayons du soleil apparaissent, les gens applaudissent (pour se réchauffer ? 😅). C’est magnifique !

Nous redescendons l’île en passant par l’Arco de Coral, une grotte. Nous retrouvons Alejandro qui nous a préparé le petit-déjeuner sur des tables en sel : cacao chaud, céréales, gâteau avec du dulce de leche, miam 😋 ! On se met au soleil pour se réchauffer un peu 😉. 

Le salar d’Uyuni 

Nous repartons pour traverser l’immensité du salar. Rouler sur ce sol est dingue ! À un moment, Alejandro s’arrête au milieu de nul part, il veut nous trouver des cristaux de sel 😊. En effet, il y a quelques trous déjà fait dans la couche de sel. Alejandro plonge son bras entier et nous récupère plusieurs blocs de cristaux de sel, des blocs parfaitement lisses imbriqués les uns dans les autres. Incroyable ! 

Puis, nous nous arrêtons pendant presque 2 heures pour faire ces fameuses photos dans le Salar 😉. Alejandro nous dit comment se placer ! On a même droit à un cocktail aux couleurs du drapeau bolivien 🇧🇴.

L’hôtel de sel et les drapeaux

Nous repartons pour s’arrêter au premier hôtel de sel du salar qui maintenant est fermé pour problèmes sanitaires. Bon on passe très rapidement, c’est sans grand intérêt après tout ce que nous avons pu voir… Ici 50 kg de sel coûte 14 bolivianos soit 2€ !

Juste à côté, le célèbre monument où passe le Dakar, il y a beaucoup de 4×4, nous ne sommes plus seuls. Beaucoup de tours commencent de la ville d’Uyuni. Nous reprenons un peu la route (enfin de l’asphalte !!) avant de s’arrêter déjeuner du poulet avec du quinoa et des pommes de terre sucrées. 

Le cimetière de trains

Dernier arrêt à Uyuni au cimetière de trains où de vieilles locomotives du XIXème siècle terminent leurs jours. Depuis les locomotives diesel ont remplacés les locomotives à vapeur. 

Alejandro nous dépose dans le centre avec Romain pour qu’on puisse prendre un bus pour Potosi. 

Après 4 jours à être 24h/24 ensemble ça fait bizarre ! C’est l’heure de dire au revoir à Alejandro, notre super guide et à Agathe et Alexis qui terminent leur voyage dans le nord de l’Argentine. De belles rencontres, de belles découvertes, bref un road trip parfait ! 😊 C’est parti pour 200 kms jusqu’à Potosi. 

Écrire un commentaire