Perchée à 3 660 mètres d’altitude, La Paz n’est autre que la capitale la plus haute au monde. En réalité La Paz est la capitale administrative de la Bolivie et Sucre la capitale constitutionnelle. Entourée de montagnes impressionnantes dont le Mont Illimani (6460 mètres) et le Huayna Potosi (6088 mètres), elle peut paraître très bruyante au premier abord mais La Paz a quand même un certain charme ! 😉

Du 23 au 28 juillet 

Depuis Cochabamba, nous avons mis 8 heures pour parcourir un peu moins de 400 kms. Il est 7 heures du matin, nous arrivons à La Paz. 

Où dormir ? 

Nous allons à pied à l’hôtel Perla Negra, situé pas très loin du terminal de bus. La nuit est à 110 bob (14€) dans une chambre privée avec salle de bain commune. La chambre est tout de suite disponible, et on peut même avoir le petit-déjeuner ce matin, super ! La salle du petit déj se situe au dernier étage de l’hôtel, une vue superbe sur la ville. Le petit-déjeuner est bien copieux car c’est buffet à volonté : pain, beurre, confiture, fruits, yaourt et boissons chaudes. Malgré les douches électriques et les nuits fraîches, l’hôtel est plutôt agréable !

Que voir, que faire ? 

Nous sommes restés 5 jours à La Paz, nous avons bien eu le temps de découvrir cette ville. 

Les marchés de La Paz

Souvent, c’est dans les marchés qu’on ressent l’ambiance d’une ville notamment ici au Mercado Lanza où on s’est régalé (voir Où manger ?). 

Le Mercado de las Brujas (le marché aux sorcières) est un marché très original : ici on ne trouve pas de quoi manger mais plutôt des produits pour les rituels de Pachamama (Terre Mère) pratiqués par les Aymaras (ethnie principale en Bolivie) comme des fœtus de lamas ! D’ailleurs en Bolivie, on enterre un fœtus de lamas sous chaque nouvelle construction, apparemment ça porte bonheur… Autour de ce marché on trouve également des boutiques souvenirs où on peut acheter des pulls, bonnets, gants, ponchos, portefeuille, sacs… avec des motifs colorés typiques.

En allant à El Alto qui se situe tout en haut de la Paz à 4095 mètres d’altitude, nous avons pu découvrir son énorme marché sur l’avenida 16 de Julio ! Le marché populaire est l’un des plus grands marchés ouverts du monde, sur presque 33 hectares et 10 000 vendeurs ! Le marché a lieu tous les jeudi et dimanche. On trouve absolument de tout, vêtements, produits cosmétiques, électroniques, mobilier, ustensiles de cuisine et toutes les pièces nécessaires pour construire une voiture de A à Z comme des poignées de porte !! C’est vraiment impressionnant ! En plus, on a une superbe vue sur les montagnes 🏔.

Prendre un peu de hauteur 

Depuis le mirador Killi Killi, la vue est à 360 degrés : entre les building du centre et du sud de la ville, les maisons en briques sur les flancs de montagne et enfin les sommets enneigés, c’est incroyable ! 

Faire un tour en téléphérique

Pour découvrir la ville et prendre un peu de hauteur, nous avons pris les téléphériques, sympa comme moyen de transport 😊. Ils ont donc été mis en service en 2014 afin de rendre plus accessible le centre-ville pour les quartiers les plus pauvres se trouvant dans les hauteurs de La Paz. Les téléphériques sont alimentés en partie par l’énergie solaire ou hydraulique. En 2019, on comptabilise 10 lignes, et en 2020 une autre ligne est en projet. Ainsi la ville possède le réseau téléphérique urbain le plus long et le plus élevé au monde ! On est tout excité à l’idée de monter dedans 😁 ! En peu de temps on prend vite de la hauteur pour admirer la cuvette formée par le centre. En toile de fond, on admire les sommets enneigés dont le Illimani qui culmine à 6462 mètres ou le Huayna Potosi à 6088 mètres ! 

Free Walking Tour avec Red Cap 

Après avoir vu la ville du haut, nous décidons de faire une visite guidée « gratuite » (on donne au chapeau à la fin du tour) avec Red Cap. Le départ se fait sur la Plaza San Pedro. Nous sommes une quinzaine avec deux guides, la visite sera en anglais et va durer presque 3 heures avec différents arrêts et de nombreuses explications culturelles, politiques et sociales : 

  • Prison San Pedro : c’est une ancienne forteresse militaire convertie en prison où les détenus gèrent eux-mêmes l’institution, il n’y a pas de gardien ! Les familles peuvent y rentrer. Il y a des bars, des restaurants mais la principale source d’argent est le traffic de drogue, de cocaïne ! 
  • Marché Rodriguez : on peut y trouver plusieurs types de pommes de terre déshydratées comme le chuño ou la tunta. 
  • Marché aux sorcières : les guides nous expliquent l’importance de la croyance en la Pachamama. 
  • Place San Francisco : c’est la place principale de La Paz, on y trouve l’église du même nom fondée au XVIIIème siècle. 
  • Plaza Murillo : elle prend son nom de Don Pedro Domingo Murillo leader du soulèvement contre l’Espagne en 1809. C’est autour de la place que se trouve le Congrès et le palais présidentiel. Depuis 2018, le président actuel Morales habite dans une nouvelle grande tour vraiment moche ! Sur cette place, il y a eu beaucoup de manifestations mais aussi des conflits politiques.

Nous terminons la visite par une dégustation d’un cocktail bolivien au Sol y Luna, le Yungeñito à base de jus d’orange, sirop, glace et du singani (eau-de-vie de vin). 

Les différents quartiers de La Paz

Le centre historique de La Paz

Nous sommes retournés sur la Plaza Murillo car nous n’étions pas montée dessus. En effet, on avait pas vu l’activité la plus importante de cette place : nourrir les pigeons qui envahissent complètement la place, c’est impressionnant 😅 ! Pas très loin, on découvre la calle Jaén (rue Jaén), une rue historique avec des bâtiments datant du 18 et 19ème siècle de style colonial. La rue n’est pas très grande mais elle abrite 5 musées ! Il y a aussi des petites boutiques de créateurs et de souvenirs 😊.

Le quartier paisible de Sopocachi

Pour se rendre dans le quartier Sopocachi, nous y allons en minibus, c’est 2 bob par personne. Le quartier est beaucoup plus tranquille, plus paisible que le reste de La Paz. En effet, c’est le quartier résidentiel avec de belles maisons et de grands immeubles. La Plaza Avaroa est entourée de restaurants et de bâtiments politiques. Juste à côté se trouve le parc El Parque Mirador El Monticulo. Ça grimpe bien mais la vue est chouette ! Avec le soleil au rendez-vous, c’est vraiment agréable. 

Visite du musée de la coca

La coca est vraiment très importante en Bolivie, on a donc voulu découvrir tous ses secrets en visitant son musée à 15 bob l’entrée (2€). Le musée est assez petit mais nous avons un guide papier en français, parfait 😊. On a le droit à un bonbon à la coca, qui nous anesthésie un peu la bouche 😂 ! 

La coca est consommé depuis plus de 5000 ans par les peuples amérindiens. Dans la culture, la coca est très importante mais l’Église interdisa sa consommation. Puis, en voyant que la coca rendait l’homme plus productif, elle fût réhabilitée. Dans les mines, surtout à Potosi, la coca était obligatoire pour les mineurs. Certains travaillaient même jusqu’à 48 heures non stop sans manger ni boire ! En effet, la coca améliore la tolérance au travail, stimule les centres respiratoires, empêche l’agrégation des globules, régule le métabolisme du sucre. Dans les zones rurales de l’Altiplano bolivien, 92% des hommes et 89% des femmes utilisent la coca ! Il existe 200 variétés de coca. Mais dans les années 70 80, il y a une explosion de la demande en drogue en Amérique du nord et Europe. La production de cocaïne est lancé et ça devient la guerre contre la drogue. 

Le musée a ainsi été créé pour sensibiliser les gens aux dangers de l’addiction à la cocaïne. Un musée vraiment intéressant !

Cholitas Wrestling

Changement de sujet, nous avons pu assister à un combat de cholitas, ces femmes habillées de façon traditionnelle ! Un combat de femmes sous forme humoristique sur un ring, normal en Bolivie 😅. Ces combats ont pour but de dénoncer les violences envers les femmes et de leur redonner courage et fierté ! Elles se produisent les jeudis et dimanches vers 17 heures dans un complexe à El Alto. Nous avons payé 70 bob par personne. Il est 17 heures, on rentre et on s’installe accompagné de sachet de pop corn, une boisson et un porte-clé cholitas 🍿. Pendant 2 heures on assiste à un show entre les cholitas qui attaquent, ripostent, prennent de l’élan avec les cordes du ring et parfois se retrouvent en dehors du ring à quelques centimètres du public ! L’ambiance est vraiment bon enfant, on rigole beaucoup ! 😁 Etienne a même l’occasion de danser avec l’une d’entre elles (la preuve en photo) ! 😅

La vallée de la Luna 

Après 4 jours passés en ville, nous sortons de ce bruit infernal pour nous rendre dans le village de Mallasilla. Nous arrivons sur le site Vallee de la Luna où l’entrée est à 15 bob par personne

La vallee de la luna ou vallée lunaire, est une formation géologique où l’érosion a créé pleins de cheminées. C’est impressionnant ! Il y a deux parcours de 15 et 45 minutes. Quand nous y sommes, un groupe de locaux très bien habillés sont là pour faire une vidéo de leur club de danse ! 

Où manger ? 

Toutes ces visites ça donne faim, on a eu l’occasion de tester plusieurs adresses 😋 : 

Mercado Lanza : ce marché local se trouve dans un grand bâtiment. On dirait un parking suspendu où de nombreux stands sont encastrés dans des box. Il y a de tout ! Nous avons testé les sandwich à l’avocat du Cafe Evelyn pour 6 bob ; les sandwich au chorizo délicieux aussi. Mais ce que l’on retient surtout c’est les desserts : pour 1,30€ on avait un énorme verre rempli d’une salade de fruits, yaourt, glace, biscuits, chantilly, miel. Un délice, on y est même retourné deux fois !!

Pizzeria Panzerotti : on a testé leurs empanadas saveur pizza, un régal ! 

El café del mundo : ce restaurant est parfait pour les voyageurs, chaque salle est un continent 🌍. Nous avons mangé burger et crêpe, super bon et bien copieux 😋.

Restaurant Brindis : ce resto pour les locaux se trouve dans le quartier Sopocachi. Pour 18 bob, on y mange un copieux almuerzo. Au menu ce jour, soupe au poulet, puis poulet à la moutarde ou gratin de pâtes, gelée à l’ananas en dessert !

Popular Cocina Boliva : nous avons vu cette adresse sur beaucoup de site mais une fois sur place c’était complet… 

Berlusca : on a donc testé ce resto, juste à côté. Etienne a pris le menu du jour : soupe au choux-fleurs, taglatielle à la carbonara, pana cotta. Pour Clémence ça sera un burger (après une heure d’attente dûe à une erreur de commande), un tiramisu (offert) et une boisson, le singani sour, le pisco sour bolivien. 

Direction Copacabana

Après 5 jours de visite, nous prenons un minibus direction Copacabana situé au bord du lac Titicaca, à 140 kms de La Paz. 

On a découvert une ville incroyable en se promenant dans ses rues très pentues et en prenant le téléphérique. C’est aussi une ville très bruyante qui peut-être parfois fatigante ! Direction notre dernière étape en Bolivie, Copacabana et le lac Titicaca.

Écrire un commentaire