Et voilà, déjà 2 mois sur les routes de France à vélo, une belle expérience ! C’est l’heure de dresser un bilan sur nos impressions, les anecdotes et notre budget pour ces 60 jours !

Du 16 août au 4 septembre

Dans le dernier article, on vous quittait dans les Hautes-Pyrénées ! Nous avons ensuite décidé de remonter par Les Landes, Charente-Maritime avant de retourner dans les Deux-Sèvres pour que la boucle soit bouclée. Nous avons eu droit à de très gros orages dans les Landes (peut-être plus impressionnants quand nous sommes sous la tente… 😕) mais également encore de belles journées ensoleillées ☀️. Entre les vignobles, les beaux villages comme Saint-Emilion (classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO), ou encore Mont-de-Marsan, nous avons fait de belles découvertes !

Nous commençons aussi doucement à réfléchir à nos projets futurs, en s’intéressant progressivement à la permaculture, aux éco-lieux, un métier qui a du sens… Tellement d’endroits inspirants en France à aller voir qu’on ne soupçonnait même pas ! Nous en avons découvert deux qui étaient sur notre route et disponibles pour nous recevoir 🙂 :

Écolieu Jeanot

Tout d’abord qu’est-ce qu’un écolieu ? « Un écolieu est un lieu de Vie en transition vers un idéal écologique, solidaire, en équilibre économique. Ainsi un écolieu peut être soit un lieu communautaire, une coopérative d’activité ou bien un lieu dédié au cohabitat. »

Depuis 2011, l’association « C Koi Ça » anime l’écolieu Jeanot dans la commune de Rion-des-Landes. Sur 2,5 hectares, l’écolieu est un lieu de production et d’expérimentation en agroécologie. La production est ensuite redistribuée sous forme de paniers hebdomadaires aux adhérents. Leur but est de réaliser une transformation sociale, écologique, économique et politique grâce à différentes activités : maraîchage, ateliers cuisines, spectacles, animations de sensibilisation, formations…

Grâce à un carnet explicatif et un parcours pédagogique, nous avons pu visiter, à notre rythme, cet écolieu. On découvre donc le jardin pédagogique où on utilise ses 5 sens, les ruches, les poules, des spirales aromatiques, des toilettes sèches, la zone de compost, un bâtiment éco-construit dédié à l’évènementiel et toutes les parcelles de culture inspirées de la permaculture.

Les jardins d’Atyoula

Atyoula signifie en patois Landais: « se reposer, faire reposer, s’accroupir ».

En arrivant aux jardins d’Atyoula, nous sommes très bien accueillis par Romain et Maya qui y habitent. À la base le lieu était l’ancienne maison du grand-père de Romain. L’association Atyoula s’est créé en mars 2016, dans la commune de Losse, afin d’animer un lieu d’accueil et sensibiliser à l’environnement selon les principes de la permaculture. Des projets artistiques et culturels sont aussi développés dans le but de renforcer les liens entre artistes et habitants des milieux ruraux.

Sur 1,6 hectares, on trouve un jardin mandala inspiré de la permaculture nourrissant ceux qui vivent sur l’écolieu, les wwoofers (volontaires) et les visiteurs. Le surplus va aussi au restaurant communal qui s’occupe de la cantine scolaire. Un poulailler occupe le lieu avec une vingtaine de poules. On trouve également un coin camping, des chambres d’hôtes, des toilettes sèches, une douche solaire, une scène pour les événements culturels. L’association accueille des wwoofers de mars à octobre afin d’aider à la maintenance du jardin, aux constructions (dernièrement la douche solaire) et à l’élaboration du lieu. C’est une occasion de partager ensemble les connaissances, savoir-faire, quotidien et activités.

Notre itinéraire

Nos impressions 

On a aimé 😊

🍃 La liberté de s’arrêter où on veut quand on veut
☀️ Les 58 jours de soleil sur nos 60 jours d’aventure !
🌅 Les jolis coucher de soleil au bord de l’eau
⛵ Le Canal des 2 Mers et ses jolies maisons éclusières
⛰ Les belles randonnées en Ariège et Hautes-Pyrénées

On a moins aimé

🦟 Les (trop) nombreuses piqûres de moustiques
🥵 Les quelques (horribles) côtes notamment au village d’Auvillar et lorsque nous avons quitté le Canal du Midi !

Notre budget 

403€

Logement

Nous avons alterné entre logements chez la famille/amis, logement type AirBnB à La Rochelle ou Toulouse ou encore en tente dans des campings ou bivouac.

1224€

Nourriture

Bon en terme de nourriture en France, on ne trouve pas des petits bouis-bouis partout comme en Asie. Mais nous avons eu la chance d’avoir eu un très beau temps et de voyager durant l’été, on se concoctait donc de nombreuses salades grâce aux marchés ! Une bonne cure de fruits et légumes pour avoir de l’énergie pour pédaler 😉

10€

Transport

Quand on voyage avec son propre moyen de transport, surtout à vélo, le budget transport est tout de suite réduit. Nous avons seulement payé le passeur fluvial entre Rochefort et Soubise et le bac entre Royan et Verdon-sur-Mer.

222€

Divers

Nous avons fait quelques achats supplémentaires au Décathlon (cartouche de gaz, sonnette, rétroviseur…) et également des cuissards au Vieux Campeur. Nous nous sommes aussi équipés de bracelets anti-moustique (qui n’ont pas vraiment fonctionné contre les moustiques tigre…) et nous sommes allés une ou deux fois à la laverie.

Pour ces 60 jours, nous avons dépensé 1859€ à 2 soit 15,49€ par jour et par personne. En ayant notre propre moyen de transport et en dormant très souvent en tente (grâce au beau temps que nous avons eu), ce voyage à vélo en France nous a peu coûté. Certains arrivent même à dépenser encore moins en dormant tout le temps en bivouac ou chez l’habitant, nous souhaitions un peu de confort de temps en temps ;).

Nos chiffres

En 60 jours en France, nous avons :

Parcouru des kilomètres

Parcouru 1836 kms à vélo et 91 kms à pied

Traversé des départements

Traversé 11 départements différents (Deux-Sèvres, Charente-Maritime, Gironde, Lot et Garonne, Tarn et Garonne, Haute-Garonne, Ariège, Hautes-Pyrénées, Gers, Landes, Charente)

Dormi des heures et des heures

Dormi 37 nuits en tente, 20 nuits chez famille et amis et 3 nuits en AirBnB

Eu quelques frayeurs

Dormi sous 3 gros orages !! On n’était pas vraiment rassuré surtout sous la tente…

Eu beaucoup de piqûres

Eté piqué de nombreuses fois (peut-être une centaine…) par des moustiques dont les moustiques tigre 😱

Notre bilan

Ce voyage à vélo nous a permis de poursuivre encore un peu notre long voyage que nous avons débuté en mars 2019 ! Nous avons découvert un autre moyen de transport, le vélo, une autre façon de voyager, plus lentement. Alors le vélo, ça vous tente ? 🙂

2 Commentaires

  1. Toujours d’aussi belles photos !
    Vous n’avez pas eu de chance avec les moustiques, j’ai acheté du produit sur les conseils de ma frangine, je l’ai transporté et jamais utilisé…
    Au niveau du budget vous êtes dans les clous, j’ai depensé 15 balles par jour environ mais sans dormir dans des gîtes, j’ai du fréquenter un peu plus les boulangeries que vous !
    Et vous n’avez pas dit si ces lieux de vie différents vous avez impressionnés ou laissé dubitatifs !
    Grosses bises

    • Twofrenchtrip Répondre

      Tu as bien eu de la chance avec les moustiques !!
      Ahah pourtant on en a fait des boulangeries ^^ On attend tes chiffres aussi 😉 (kilomètres max par jour, dénivelé…)
      On a beaucoup aimé ces lieux, très inspirant !

Écrire un commentaire