Après 35 heures de trajet dans le même train, nous arrivons vers 11 heures à Krasnoïarsk avec pour une fois un peu d’avance. Dans cette nouvelle ville, nous allons faire de nouvelles rencontres grâce encore au couchsurfing.

Nouvelle expérience en couchsurfing 

Dimanche 23 février

En sortant, il y a de la neige partout sur les trottoirs, on sent qu’il fait un peu plus froid qu’avant. En même temps quand il fait 25 degrés dans le train et -5 degrés dehors, on sent la différence ! 😅 Nous cherchons en vain un bus pour nous rendre chez nos nouveaux hôtes de couchsurfing qui habite à 6 kms de la gare. Nous arrivons au pied de leur immeuble, 9ème étage et nous voilà accueillis par Roman et Alena et leur fils Lev qui a 3 ans. Ils sont très gentils et nous montrent tout de suite notre chambre pour les trois prochaines nuits, leur salon/salle à manger où un canapé est convertible en lit, ça sera parfait. 

Après quelques échanges autour d’une tasse de thé et une douche, nous partons nous balader près de chez eux à la recherche d’un endroit où manger. Ça sera dans une pizzeria, ça fait longtemps ! Nous faisons ensuite quelques courses pour faire à manger à nos hôtes ce soir. 

Nous les retrouvons à leur appart, ils veulent nous emmener découvrir de jolis points de vue sur la ville. Ils nous embarquent donc dans leur voiture, qui a la particularité d’avoir le volant à droite (beaucoup de voitures en Russie surtout dans cette partie, viennent du Japon). Nous faisons un peu plus connaissance avec Roman et Alena qui parlent déjà très bien anglais alors qu’ils apprennent depuis peu. Même Lev, âgé de 3 ans, alterne entre du russe et de l’anglais, impressionnant. 

Les deux points de vue que nous faisons dont la chapelle Saint Paraskeva, nous offrent de magnifiques panoramas sur Krasnoïarsk et ses alentours. D’ailleurs cette chapelle apparaît sur les billets de 10 roubles, comme le barrage de Krasnoïarsk, une des plus grandes centrales hydroélectriques du monde. Il fait déjà nuit, la ville s’illumine devant nos yeux. 

Ce soir nous préparons à nos hôtes des croque-monsieur revisités car ils sont végétariens. À base de poivrons-mozzarella ou pommes-camembert, c’est délicieux, tout le monde se régale 😊. On finit par une grande tasse de thé, les russes en boivent vraiment beaucoup, surtout lors de conversations ! 

La réserve naturelle de Stolby 

Lundi 24 février

Aujourd’hui, nous nous réveillons tôt pour aller voir la réserve naturelle de Stolby. Nous prenons tous ensemble le petit-déjeuner, des pancakes préparés par Alena, Roman ne travaille pas car c’est un jour férié (Défenseur de la patrie). En allant chez les parents de Roman, ils nous déposent en voiture dans le centre-ville pour prendre le bus direction le parc Bobrovy Log. 

Nous arrivons donc vers 12h au parc Bobrovy Log, un domaine skiable récent. Les pistes sont impressionnantes, celles qu’on voit sont des rouges et noires ! En sortant du bus, nous voyons tout de suite la différence de température, il fait froid, -6 degrés. Pourtant normalement à cette période il fait beaucoup plus froid ici, il peut y avoir jusqu’à du -30 degrés ! Nous allons donc remettre quelques couches de vêtements en plus avant de nous lancer dans une randonnée 😅 (Finalement on se rendra compte qu’on a vite chaud en marchant…). Ensuite, on prend le télésiège pour nous rendre dans la réserve naturelle de Stolby. Nous passons au-dessus des pistes avant d’arriver sur une plateforme d’observation, on peut voir autour de nous les pistes et de l’autre côté la réserve de Stolby. 

La réserve a été fondée en 1925 par des habitants pour la préservation de la région. Sur plus de 47 000 hectares, on peut trouver des pics rocheux uniques au monde qu’on appelle stolby « pilliers ». Certains font même jusqu’à 87 mètres de hauteur ! Il est possible d’en escalader pour avoir une superbe vue sur la Taïga. 

Nous allons suivre tout le sentier jaune pour rejoindre les piliers centraux et revenir à une autre entrée de la réserve, Turbaza. Le sentier fait 16 kms, nous alternons entre montées et descentes (sur les fesses), sur la neige ! Il y a tellement de neige autour de nous, les paysages ont des airs de contes de fée. En plus, à certains moments il neige, avec le soleil, c’est splendide. Les oiseaux viennent aussi picorer dans les mains de ceux qui leur tendent de la nourriture, ils ont l’air d’avoir l’habitude. Il y a beaucoup de familles dont des pères tirant les luges avec leurs enfants dedans. Ou même, certains descendent carrément en luge lorsqu’il y a des descentes, on fait de même mais sur les fesses, c’est plus rapide ! 😂

On continue la balade en essayant parfois de grimper sur des rochers, la vue est spectaculaire ! Sous nos yeux, la forêt de Sibérie est de toute beauté sous son manteau d’hiver. Certains rochers sont dangereux car avec la neige et la glace, ça glisse. Nous faisons une pause déjeuner au pied d’un rocher avec le soleil qui nous réchauffe ☀️. Avec les rayons du soleil, cela fait comme des paillettes dans l’air, c’est magnifique !

Après presque 5 heures de marche, nous retrouvons la route, par l’entrée Turbaza, où nous reprenons un bus pour rentrer chez Alena et Roman. Nous sommes fatigués par ces kms marchés dans la neige mais tellement contents des paysages que nous avons vu. Nous mangeons les restes de la veille avant de filer au lit. 

Balade dans la ville

Mardi 25 février

Au réveil, on se sent tout courbaturé de nos 16 kms de la veille. Et pourtant après nos nombreuses randonnées en Amérique du Sud, on devrait être habitués 😅. Aujourd’hui c’est une journée tranquille mais nous souhaitons quand même visiter Krasnoïarsk. La ville n’a pas vraiment de charme hormis des maisons en bois très anciennes qu’on peut trouver dans certaines rues. 

Nous déjeunons dans une cantine un peu trop moderne à notre goût (Vinegret Bufet) : la musique est hyper forte alors qu’il y a très peu de clients et un photographe nous prend trop souvent en photos pour la communication du restaurant… Les serveurs par dizaine attendent simplement que nous finissons nos assiettes pour immédiatement nous les enlever. Vraiment très spécial comme ambiance !

Nous filons donc vers les rives des rivières Ienisseï et Tatysheva pour un peu plus de tranquillité. Il y a pas mal de pigeons et canards, c’est normal, certaines personnes leur donnent des pains entiers à manger 😅. 

Nous rentrons à l’appartement de nos hôtes, on retrouve Roman et Lev. Alena est partie donner des cours de pilates. Nous passons un peu de temps à jouer avec Lev avant de nous faire à manger, des burritos aux légumes. Quand Alena rentre, nous passons la soirée tous ensemble à discuter sur divers sujets (toujours avec une grande tasse de thé). Nous disons au revoir à Roman car demain il sera déjà parti au travail puis nous filons au lit.  

Départ pour Irkoutsk, au pied du lac Baïkal 

Mercredi 26 février

Ce matin, nous disons au revoir à Alena et Lev car notre train part à 12h08, le temps d’y aller en bus, nous préférons partir avec un peu d’avance. Ces trois jours avec nos hôtes ont été super, nous avons pu en apprendre plus sur la culture russe et progresser en anglais. 

Arrivés à la gare, contrôle de nos sacs sans vraiment de contrôle car la machine ne fonctionne pas… Notre train est déjà à quai, notre provodnisti, qui n’est pas très souriant, nous contrôle nos papiers. Nous nous installons dans le wagon en 3ème classe à nos places côté couloir. On pourra bien profiter des paysages 😊. C’est parti pour 19 heures de trajet jusqu’à Irkoutsk, tout près du fameux lac Baïkal.

Nous avons adoré nous balader dans cette réserve naturelle de Stolby, encore plus avec ces paysages enneigés. Et puis, passer du temps avec les locaux, c’est toujours une bonne expérience pour découvrir un peu plus la vie quotidienne et la culture du pays. 


❤️ Si vous avez aimé notre article, n’hésitez pas à le partager autour de vous, et à nous laisser un commentaire 😉

Écrire un commentaire