Nouvelle étape en Russie, Kazan prononcé « Kazagne ». Cette ville est surtout connue pour son mélange de culture, entre églises orthodoxes et mosquées. Et puis, il paraît que son Kremlin est aussi magnifique que celui de Moscou, on a hâte de voir ça. 

Notre arrivée à Kazan

Mardi 18 février

Après une bonne nuit dans le train (surtout grâce à nos boules quies 😅), nous arrivons en gare de Kazan à 10h30. Entre temps, les paysages ont changé, la neige est beaucoup plus présente. ❄ En effet, en sortant de la gare, les trottoirs sont recouverts de neige avec en-dessous de la glace, attention ça glisse. Nous nous dirigeons à pied vers notre auberge, Hostel Navigator Na Tukaya. À notre arrivée, nous devons retirer nos chaussures, on comprendra très vite pourquoi vu l’état de nos chaussures avec la neige 😂. Nous récupérons notre chambre, une chambre privée avec salle de bain commune pour 11€ pour deux. 

Une bonne douche, une petite lessive à la main, nous sommes prêts pour aller manger. Ça sera à la cantine Dobraya Stolovaya, c’est pas cher, très simple et plutôt bon. Par contre, personne ne parle anglais, nous essayons d’utiliser Google traduction pour comprendre les différents plats proposés 🤔. 

Nous partons ensuite découvrir la ville de Kazan, sixième plus grande ville de Russie. Située sur les rives de la Volga, elle est la capitale du Tartastan, une république autonome au sein de la fédération de Russie. Kazan est donc à la fois slave et tatare, européenne et orientale mais aussi orthodoxe et musulmane. Pour les amateurs de football, en 2018, la ville faisait partie des villes hôtes de la Coupe du Monde de Football, le premier match de la France s’est passé ici. 

#DidierDeschamps

Nous continuons ensuite dans la rue piétonne Baumana remplie de bars, restaurants et boutiques à chaque fois très kitsch, on s’amuse d’ailleurs à quasiment toutes les faire pour chercher la plus belle poupée russe 😁. On passe voir l’église Saint Pierre et Saint Paul, mais elle est entièrement recouverte d’un échafaudage en bois, l’intérieur par contre est joli mais tout petit. 

On s’arrête dans un café déguster une des spécialités gastronomiques du Tatarstan, le tchak-tchak. C’est un dessert frit parfumé au miel, on en trouve partout dans la ville. Ça va mais il y a mieux !

Nous refaisons la rue piétonne en sens inverse pour nous diriger cette fois-ci vers le lac Kaban. Il est entièrement gelé et recouvert de neige. On continue à se balader vers le vieux quartier tatar, avec de jolies maisons en bois et de très belles mosquées. D’ailleurs, quand nous passons, nous avons droit à l’appel à la prière (ou adhan) qui est réalisé par le muezzin, il a lieu cinq fois par jour. On se rend vraiment compte de ce mélange de culture dans cette ville. 

Visite du Kremlin de Kazan

Mercredi 19 février

Au réveil ce matin, il neige ! Nous sommes tout excités, comme des enfants 😁. Après le petit-déjeuner, nous partons découvrir le marché central de Kazan. Il est très grand avec à chaque rayon sa spécialité : fruits, légumes, fruits secs, épices, boucherie, charcuterie, vaisselles… Quelques spécialités sont surprenantes, comme le saucisson de cheval 😅 Etienne a goûté, c’est … très fort ! Nous sommes les seuls touristes dans ce marché. Les vendeurs nous interpellent souvent pour discuter avec eux, savoir d’où on vient « Ya fransous », ou même certains veulent qu’on les prenne en photos comme ces vendeurs originaires d’Asie Centrale (Ouzbékistan, Kirghizstan…). Une belle découverte 😊. 

Pour déjeuner, nous mangeons dans une autre cantine, dans la rue piétonne Baumana, le restaurant Dom Chaya. C’est vraiment pas cher, pour moins de 5€ nous avons chacun un repas très complet. 

Nous nous dirigeons ensuite vers le Kremlin. Comme à Moscou, le Kremlin est une forteresse qui protégeait les bâtiments importants de la ville comme la cathédrale, les palais des souverains… Il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000. L’entrée au sein du Kremlin de Kazan est gratuite sauf pour visiter les musées, qui eux sont payants.

En entrant, on se rend vite compte de l’aspect multiculturel de la ville, une mosquée et une église orthodoxe cohabitent ensemble à quelques dizaines de mètres. La mosquée Kul Sharif est splendide, extérieur comme intérieur ! C’est l’une des plus grandes mosquées d’Europe, pouvant accueillir jusqu’à 6000 fidèles. Juste à côté, la cathédrale orthodoxe de l’Annonciation est aussi très belle.

Mais c’est depuis sa place extérieure qu’on peut observer un magnifique point de vue sur le fleuve Kazanka ou encore sur le Ministère de l’Agriculture avec son immense arbre en acier. Avant de sortir du Kremlin, on passe par la tour Söyembikä, qui a une particularité, elle penche (comme la tour de Pise).

On marche ensuite une bonne partie le long de la rivière Kazanka qui est gelée, c’est super beau, un chouette panorama 😊. 

Direction Iekaterinbourg, la frontière entre l’Europe et l’Asie  

Nous rentrons à l’auberge car un train nous attend, à 20h08 nous partons en direction de Iekaterinbourg. Nous sommes cette fois-ci en 3ème classe, le wagon est rempli, un grand dortoir ouvert de 54 couchettes, la nuit va être sympa 😅. Dans un prochain article, nous vous détaillerons le quotidien à bord du train. 

Cette fois encore nous sommes agréablement surpris par la beauté de l’architecture russe, les églises orthodoxes sont splendides et les mosquées sont uniques. Nous continuons à tracer notre route vers la Sibérie. 

1 Commentaire

Écrire un commentaire