Après une très belle découverte du glacier Perito Moreno, il est l’heure de continuer la route vers El Chaltén. Le village est l’un des plus récents du pays, datant des années 70. Mais c’est aussi la capitale du trekking grâce à sa proximité avec le Parc National des glaciers avec l’impressionnant Mont Fitz Roy de la Cordillère des Andes.

Notre trajet El Calafate à El Chaltén

Depuis El Calafate, nous débutons le stop pour parcourir 210 kms jusqu’à El Chaltén. En se plaçant en sortie de ville, nous croisons plusieurs auto-stoppeurs, 3 français qui attendent ensemble depuis 40 minutes et plus loin un français depuis 3 heures ! On se dit que cela va être compliqué…

Nous attendons 45 minutes avant d’être pris par le même couple colombien qui nous avait emmené au Perito Moreno ! Incroyable, le hasard fait bien les choses 😊.

Le trajet est magnifique avec des passages par de grandes plaines puis les montagnes apparaissent au fil de la route avec des lacs en arrière plan !

Notre arrivée à El Chaltén

Nous arrivons à El Chaltén en moins de 2 heures de trajet. Ils nous laissent à l’entrée de la ville, au centre des visiteurs. C’est le bureau des gardes-parc qui disposent de nombreuses informations sur les randonnées et sur la météo pour les jours prochains. Après une pause déjeuner au soleil, nous leur demandons le maximum d’informations.

Nous posons nos affaires dans l’auberge de jeunesse Rancho Grande Hostel, où nous serons dans un dortoir de 4 personnes.

La randonnée Chorrillo d’el Salto

Nous avons un peu de temps devant nous avant que le soleil se couche pour faire une petite randonnée, la Chorrillo d’el Salto. Elle est très tranquille et se fait en moins de 2 heures aller retour. On peut même y aller en voiture et marcher seulement une dizaine de minutes. Une fois arrivée, une belle cascade d’une vingtaine de mètres apparaît sous nos yeux ! Avec les couleurs de l’automne, l’ensemble est splendide.

De retour à l’auberge pour se faire à manger, nous rencontrons Aaron originaire du Texas, qui nous donne pleins d’infos sur les randonnées car il a déjà passé 10 jours dans la région. Puis, nous passons la soirée avec un couple de français, Sophie et Geoffrey, en voyage autour du monde depuis 7 mois !

Notre boucle à pied dans le parc national d’El Chaltén

La météo s’annonce presque parfaite pour les jours prochains, on décide de profiter de la gratuité des campings dans le parc national des glaciers pour une randonnée de 3 jours.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

El Chaltén à la Laguna de los Tres (Mont Fitz Roy)

Dimanche 21 avril

Après avoir laissé tout ce qu’on n’avait pas besoin avec nous pendant ces 3 jours à l’auberge, nous partons pour débuter la randonnée. Elle fait environ 11 kms aller depuis El Chaltén, en se rendant tout au nord de la ville. On grimpe dès le début une partie plutôt raide ! Adrien et Thomas nous rattrape rapidement 😅 (eh oui, on se croise encore une fois mais la dernière avant un petit moment).

On arrive ensuite à la Laguna Capri où on a une vue superbe sur le mont Fitz Roy !

Puis la marche jusqu’au camping Poincenot est très tranquille à travers différentes forêts. On choisit un emplacement (de préférence plat 😅 ) pour installer notre tente. Le camping est gratuit, il y a seulement des toilettes sèches comme service. La tente plantée, on laisse quasiment toutes nos affaires dedans, en gardant juste de quoi pique-niquer.

On s’arrête quelques mètres plus tard, après la rivière, pour déjeuner avec une vue sur le Fitz Roy. Au menu, sandwich jamon y queso, et en dessert moelleux au dulce de leche ! Bah oui, il faut prendre des forces avant la montée qui nous attend 😅.

En parlant de montée, il nous reste 2 kms à faire depuis le camping Poincenot jusqu’à la laguna. Nous la ferons en un peu plus d’une heure en croisant Adrien et Thomas puis Geoffrey et Sophie. Après une première montée, puis une petite deuxième (on était ravis en la découvrant…), nous arrivons enfin devant la laguna de los Tres ! Le Fitz Roy est si près de nous et sans nuage.

En effet, les Tehuelches, un peuple amérindiens de Patagonie, le surnommait Chaltén, “montagne qui fume”, en allusion aux nuages presque toujours présents au-dessus. Ils pensaient même pendant longtemps que c’était un volcan !

On est vraiment impressionnés, le temps est magnifique, la lagune est d’un bleu laiteuxcertains se baignent même ! On relève le défi de le faire (après une grosse hésitation pour Clémence !!) et à notre tour on trempe les pieds… c’est glacial 😱.

Le soleil se cache vite derrière les montagnes, c’est l’heure de redescendre jusqu’au camping. Vers 18h30 on commence déjà à manger car la lumière tombe beaucoup plus vite qu’en ville et une heure plus tard il fait déjà nuit.

La deuxième ascension jusqu’au Fitz Roy

Lundi 22 avril

Réveil matinal ce matin : à 7h nous sommes équipés de nos lampes frontales pour refaire l’ascension jusqu’au mirador du Fitz Roy ! Il fait nuit mais la lune est assez grosse pour nous éclairer un peu. La montée est toujours aussi raide que la veille !

Réveil matinal ce matin : à 7h nous sommes équipés de nos lampes frontales pour refaire l’ascension jusqu’au mirador du Fitz Roy ! Il fait nuit mais la lune est assez grosse pour nous éclairer un peu. La montée est toujours aussi raide que la veille !

Arrivés en haut, le soleil commence à se lever doucement et on assiste à un magnifique lever de soleil sur les montagnes ❤.

Malheureusement, il y a un peu de nuages et nous ne verrons pas les pics du Fitz Roy se teindre en rouge. Mais le spectacle est quand même incroyable !

Nous redescendons une heure plus tard, pour prendre notre petit-déjeuner au camping : porridge, banane et café !

Le glacier Piedras Blancas

On repart en laissant la tente au camping (on en profite dès qu’on peut pour ne pas avoir tout sur notre dos !), direction le mirador du glacier Piedras Blancas. Il n’est qu’à 2 kms du camping mais nous tombons sur l’un des glaciers les plus bas de la région qui descend du massif du Fitz Roy.

Du camping Poincenot au camping De Agostini

Après avoir plié la tente, nous reprenons la route pour une randonnée très tranquille avec une bonne descente dans la forêt après être passés par les lagunas Madre et Hija. Le circuit fait 10 kms jusqu’au camping De Agostini. Les couleurs automnales sont magnifiques malgré la fine pluie qui tombe ! On croise même des pics de Magellan, un cousin de Patagonie du pic vert.

Vers la fin du parcours, on obtient une superbe vue sur le Cerro Torre !

On installe notre tente avant de manger dans le camping De Agostini, qui est beaucoup moins remplis que celui de Poincenot. La nuit tombe vite ici, on se met rapidement au lit !

La laguna Torre et son mirador Maestri

Mardi 23 avril

La nuit a été fraîche mais il n’a pas plu, c’est le principal ! On se réchauffe avec un bon petit-déjeuner en regardant le lever de soleil sur les montagnes, magnifique 😊.

Nous partons ensuite en direction de la Laguna Torre qui est juste à côté du camping. Quelle surprise en voyant des icebergs qui flottent dans la lagune ! Eh oui, au fond on peut voir qu’un glacier se jette dedans.

Le mirador Maestri se situe à seulement 3 kms plus loin, soit environ 1 heure de marche sur un chemin de crête. On croise très peu de personnes mais pourtant en arrivant au mirador, on a une vue imprenable sur le glacier Torre et la laguna !

Nous revenons au camping pour déjeuner, des nouilles déshydratées au menu. En rangeant la tente, on s’aperçoit qu’une attache de la tente a été découpée et mordillée par un rongeur, un rat ? On ne sait pas vraiment mais en tout cas cette bête s’est retrouvée à quelques centimètres de nous cette nuit 😱 !

Bref, nous empruntons à présent le chemin pour notre retour à El Chaltén.

Retour au village d’El Chaltén

Le sentier sur 9 kms se fait assez facilement, ce n’est pratiquement que de la descente sauf à un petit moment où il y a un léger dénivelé, avec le soleil on a chaud, très chaud ☀️.

On retourne à l’auberge Rancho Grande Hostel où on se fait plaisir après 3 jours de randonnée avec pour Etienne, une bonne assiette de frites recouvertes de sauce cheddar et bacon ainsi qu’une bière et pour Clémence, une part de tarte au dulce de leche accompagnée d’un chocolat chaud : team salé contre team sucré 😅.

Mercredi 24 avril

Nous reprenons une nuit de plus à l’auberge pour bien récupérer de la randonnée ainsi que programmer la suite de notre aventure. En effet, nous voulons continuer par la Carretera Austral, la mythique route nationale 7, traversant lacs et fjords. Il faut donc parfois emprunter des ferries pour la traverser, ce qui s’annonce un peu compliqué pour nous car ils ne sont pas réguliers… bref vous en saurez plus au prochain article 😉.

L’après-midi nous allons découvrir le mirador de los Condores qui est situé à 1,4 kms du centre des visiteurs. Ce mirador offre une vue panoramique sur la ville et on assiste même au soleil passant derrière les montagnes !

El Chaltén porte vraiment bien son nom de capitale de trekking d’Argentine. En plus, tout le parc est gratuit, les campings aussi et les sentiers sont en très bon état et bien balisés. On a été incroyablement surpris et on a beaucoup aimé ses randonnées 😊. La suite des aventures sera par la Route 40 en stop !

3 Commentaires

  1. Hello Etienne et Clémence,
    Je n’avais pas lu et vu vos derniers périples….. superbes photos , toujours de belles rencontres et vous avez toujours le sourire.
    Vous avez la glace et les rochers et moi j’avais le sable et le soleil et qq puits d’eau.
    Restez curieux , les yeux bien ouverts Belle route
    Plein de bisoux à vous 2

  2. Catherine Renaud Répondre

    Coucou clémence Étienne
    Je suis impressionnée par votre force et courage à chaque périple qui se trouve sur votre passage
    Entre le froid la pluie …
    Vos photos sont toujours aussi belles et vos récits passionnants. Captivants !!!!!
    Bonne continuation.
    Bisous catherine

  3. Coucou,

    Plus d’un mois de voyage et déjà des milliers de photos toutes aussi belles et vous êtes magnifiques tous les deux,continuez à nous faire rêver bisous à tous les deux
    On attend la suite😊

Écrire un commentaire