Après Puno, nous arrivons dans la belle cité blanche qu’est Arequipa. On s’y est tout de suite senti bien, avec ses façades coloniales, ses nombreux patios intérieurs aux murs colorés, son marché central… C’est aussi d’Arequipa que nous sommes partis pendant 3 jours faire un trek dans le second canyon le plus profond au monde, le canyon del Colca ! 

Comment venir à Arequipa ? 

Depuis Puno, nous avons pris un bus avec plus 7 heures de trajet ! Le trajet était long… en arrivant à la gare routière, nous avons pris directement un taxi pour nous emmener à notre auberge. 

Où dormir à Arequipa ? 

Casa de Sillar

Nous avions réservé à l’avance sur Booking car nous savions que nous allions arriver tard (1h du matin…). On est resté deux nuits à la Casa de Sillar, un endroit très agréable avec un petit-déjeuner bien complet !

Nous avons aussi séjourné une nuit dans l’hôtel La Posada de Ugarte. En effet, notre auberge était complète pour la nuit suivante, elle nous a proposé de dormir dans leur deuxième hôtel, plus luxueux pour le même prix qu’à Casa de Sillar soit 42 soles (11€) au lieu de 140 soles (38€) ! 😁

Où manger à Arequipa ?

Bien sûr nous avons testé le marché local, San Camilo. À l’étage se trouve le comedor, là où on trouve pleins de petits restaurants à des prix très bas pour un menu complet. Nous avons également testé le queso helado, une spécialité d’Arequipa. La meilleure c’est chez Doña Rosa ! La recette est du lait concentré, de la vanille, de la noix de coco : le tout est mélangé dans un récipient en métal qui est placé dans de la glace (du sel y est ajouté pour réduire encore plus la température). C’est plutôt bon ! La glace nous a même été offerte par des locaux qui mangeaient en face de nous, trop sympa 😉. 

La pizzeria Da Giancarlo, quant à elle, fait des pizzas maisons au feu de bois. Elles sont vraiment très bonnes ! Le tout accompagné de la bière locale, la Arequipaña 🍻

La Picanteria La Mundial est un restaurant local avec des plats locaux. En y allant, il y a beaucoup de monde, que des locaux qui sont en famille ! Les plats sont énormissimes, nous avons pris un chupe de camarones pour deux avec un jus de goyave ! C’est une soupe typique d’Arequipa, une soupe de langoustines, pommes de terre, riz, maïs, haricots plats, fromage avec une sauce à base de lait. C’est très bon ! 😋

Pour changer un peu de la cuisine locale, nous sommes allés au restaurant El Buda Profano pour manger de délicieux sushis et ramen !

Que faire à Arequipa ?

Du 3 au 5 août 

Située à 2335 mètres d’altitude au pied de l’immense volcan Misti (qui lui culmine à plus de 5800 mètres), Arequipa est une ville agréable où le soleil est présent presque 300 jours par an ! ☀️ Elle est surnommée Cité Blanche par ses nombreux bâtiments coloniaux en pierres volcaniques volcaniques, la sillar. Malgré différents tremblements de terre et éruptions volcaniques, les bâtiments sont toujours là après quelques petites restaurations. 

Les places et points de vue

La Plaza de Armas est la place principale d’Arequipa. Elle est très jolie,bien fleurie et surtout bien animée entre les vendeurs de rue (churros, lunettes et cie) et les manifestants. Quand nous y étions, beaucoup de locaux manifestaient contre la création d’une mine de cuivre dans la région. La place est entourée de magnifiques bâtiments coloniaux comme l’imposante cathédrale Notre-Dame d’Arequipa

Le mirador de Yanahuara se situe vers un quartier un peu plus riche. La vue est très jolie entre les arches et on aperçoit au loin les volcans Misti (5822 mètres) et Chachani (6025 mètres). Nous assistons à un concours d’artisanat qui a lieu sur 3 jours. Différents métiers sont représentés : forgeron, tailleur de pierre, graveur sur cuir et cuivre, sculpteur sur bois. Vraiment sympa 😊.

Le couvent Santa Catalina

Le couvent Santa Catalina est un véritable village au sein de la ville, il s’étend sur plus de 20 000 m2 ! Nous choisissons de le visiter avec une guide en français pour en apprendre plus sur ce monastère. 

Le couvent a été fondé en 1570, 40 ans après l’arrivée des premiers espagnols au Pérou. C’est une petite ville dans la ville avec ses 6 rues, 3 cloîtres… aux murs blancs, rouges et bleus. C’est ici qu’un grand nombre de femmes ont vécu ici abandonnant leur famille pour dévouer leur vie à Dieu. Elles rentraient à l’âge de 12 ans où pendant 4 ans elles étaient novices et apprenaient la broderie, la cuisine, l’écriture… La famille payait 5000 dollars par an pendant 4 ans puis 50 000 dollars pour la dot pour qu’elles deviennent sœur. On leur payait aussi une maison dans le couvent et des servantes. Ce n’était donc pas donné à tout le monde de rentrer dans le couvent. Au 18ème siècle, il y avait jusqu’à 500 sœurs dans le couvent ! En 1821 a lieu l’indépendance du pays, beaucoup de familles perdirent de l’argent et ne pouvaient donc plus payer de servantes. Les sœurs décidèrent donc de vivre en communauté. C’est en 1970 que le couvent fût ouvert au tourisme. Aujourd’hui elles ne sont plus que 2 novices et 20 sœurs. Une visite vraiment intéressante ! 

Informations

– Entrée 40 soles par personne (environ 11€).
– La visite guidée coûte 20 soles par groupe, durée 1 heure. (Français/Anglais/Espagnol)

El cañon del Colca

La région autour d’Arequipa a de nombreux intérêts comme l’ascension du volcan Chachani ou le cañon del Colca. Nous avons choisi de faire ce dernier en autonomie sur trois jours en partant avec une agence pour seulement le trajet, car il se situe à environ 180 kms d’Arequipa. 

Deux fois plus profond que le Grand Canyon des États-Unis, c’est le deuxième canyon le plus profond du monde avec ses 3400 mètres de profondeur et 100 kms de long (le premier est celui de Cotahuasi à 3535 mètres au Pérou). Une quinzaine de villages occupent ses flancs et c’est dans ce canyon qu’on peut admirer des condors en train de voler, l’oiseau sacré des Andes. 

Mardi 6 août 

Réveil très (trop) tôt, à 1h30 du matin ! Car avec les manifestations dues au projet minier, les bus ne prennent aucun risque et préfèrent quitter la ville tôt. Nous avons 160 kms jusqu’à Chivay soit environ 3 heures de trajet où on prendra notre petit-déjeuner. Nous faisons ensuite un arrêt un peu plus loin, au mirador Cruz del Condor pour admirer le spectacle des condors. Il y en a par dizaine, c’est splendide ! La vue sur le canyon est tout aussi impressionnante. D’ailleurs, nous payons l’entrée, 70 soles par personne (18€). 

Puis, nous arrivons à Cabanaconde, village perché sur le flanc du cañon del Colca. D’ici, nous déposons nos affaires dans l’auberge Arum Qurpawasi pour 10 soles, on allège nos sacs pour ces 3 jours de randonnée 😉. Il est 10 heures, nous commençons à marcher sous un soleil de plomb ! Pour randonner dans le canyon, il y a plusieurs possibilités car on peut dormir dans trois villages (Llahuar, l’oasis de Sangalle et San Juan). Notre choix est de descendre vers Llahuar, puis continuer jusqu’à San Juan pour enfin remonter vers Cabanaconde. 

Pendant 5 heures, nous descendons, descendons et encore descendons jusqu’au fond du canyon sur près de 1100 mètres de dénivelé négatif ! Nous faisons beaucoup de poses pour mettre de la crème solaire, boire de l’eau, manger des snacks et prendre des photos car les paysages sont magnifiques, on en prend pleins les yeux 😍. Nous faisons une pause déjeuner à l’ombre au niveau du pont où passe la rivière. Il nous reste une petite dernière montée avant d’arriver à Llahuar en milieu d’après-midi. C’est vraiment un tout petit village avec quelques habitations et deux hôtels. Nous choisissons de dormir à Llahuar Lodge car celui-ci possède des bassins d’eau chaude avec un accès à la rivière. Parfait pour se détendre après cette première journée de randonnée 😊. Nous passerons notre première nuit dans une chambre en bambou ! 

Mercredi 7 août

Le deuxième jour, nous commençons par une ascension tranquille jusqu’aux villages de Paclla et Belen. Nous avons 11 kms jusqu’à San Juan. En se trompant de chemin, on tombe sur une décharge à ciel ouvert, juste à côté d’un mirador, sympa… Une grande partie du trajet se fait sur une route en terre, on croise quelques camions. Nous apercevons en bas l’oasis Sangalle où toutes les agences passent ! À l’intersection des deux chemins, un monsieur nous indique qu’il nous reste une bonne heure de marche jusqu’à San Juan. Cette heure va se transformer en plus de deux heures car une fois de plus nous nous trompons de chemin plusieurs fois en tombant sur des terrasses d’eucalyptus, de figuiers, de cactus… Au moins les paysages changent d’avant ! C’est très vert, ombragé avec des petits canaux qui suivent le long du chemin. Nous arrivons enfin à San Juan de Chuccho après 6 heures de marche. Nous sommes exténués, et on a faim ! 😅

Nous nous installons dans l’auberge Posado Roy où nous profitons de l’après-midi pour nous reposer et le soir dîner aux chandelles ! 🌙

Jeudi 8 août

Dernier jour, c’est la remontée vers Cabanaconde, 1100 mètres de dénivelé positif sur 8 kms ! Nous partons quand le soleil se lève, vers 6 heures 🌄. Pourquoi partir si tôt ? Tout simplement pour éviter de marcher en plein soleil. Après être descendu jusqu’au río Colca, c’est parti pour la remontée ! Nous y allons doucement, en prenant notre temps. Les paysages sont incroyables de ce côté, il y a beaucoup de végétations. Nous distinguons au loin les différents villages du canyon. On rencontre seulement une famille française sur le trajet, les enfants nous disent « c’est bientôt fini ». Et en effet, après presque 3h30 de montée, nous arrivons en haut !

Nous regagnons le village, on récupère nos affaires à l’auberge, on se fait un gros petit-déjeuner et nous repartons de Cabanaconde pour Arequipa en bus !  

Direction Cusco

En arrivant au terminal de bus d’Arequipa, nous avons presque 3 heures d’attente pour notre prochain bus, direction Cusco. On en profite pour manger dans un petit kiosco, lomo saltado pour Clémence et asado de pollo pour Etienne. C’est bon il est 20h45, nous bus de la compagnie Transzela est là, nous avons 510 kms jusqu’à Cusco ! C’est parti pour une bonne nuit 😉.

Nous avons beaucoup aimé découvrir Arequipa et le trek dans le cañon del Colca aura été une belle surprise ! Les paysages sont magnifiques et de le faire sans agence, nous avons croisé très peu de personnes. Maintenant, nous allons découvrir sur plus de deux semaines Cusco et ses alentours ! 

2 Commentaires

  1. Thierry Huascar Répondre

    Bonjour, vraiment très intéressant ce récit du trek. Je prépare mon voyage pour 2022 au Perou.
    Je vais faire ce trek en autonomie sur 3 jours. la différence, c est que je ferai
    Cabanaconde puis Lluhar et l’Oasis.
    Par contre je comprends que vous n’avez pas dormi à Cabanaconde. Mais qu’on peut laisser pour 10 soles nos sacs pour partie plus léger. Vous me confirmer donc qu’on peut juste laisser les sacs sans dormir une seule nuit?
    Car j’ai vu qu’a Cabanaconde, il n’ y a pas grand chose à faire. Merci d’avance

    • Twofrenchtrip Répondre

      Bonjour,
      Oui nous n’avons pas dormi à Cabanaconde, comme vous le dîtes il n’y a pas grand chose à faire ! Tout dépend de l’heure que vous arrivez à Cabanaconde. Mais oui pas de soucis pour négocier avec l’auberge Arum Qurpawasi pour laisser les sacs pour 10 soles. Et si ce n’est pas celle là, il y en a d’autres ! 😉

Écrire un commentaire